Histoire-géographie

Pages: 6 (1446 mots) Publié le: 23 janvier 2015

L'entrée dans la Seconde Guerre mondiale achève de manière violente le processus de montée en puissance des totalitarismes, engagé dès la fin du premier conflit. Cette deuxième guerre est comme la première : une guerre totale (voir fiche Une guerre totale). Mais un élément nouveau s'y ajoute : la volonté d'anéantissement du camp adverse.

Cet objectif, en parallèle de l'idéologie du régimenazi, conduit le IIIe Reich à la mise en œuvre d'un projet d'extermination de tous ceux qui représentent une menace pour l'ambition de faire triompher une race aryenne pure.
1. La guerre d'anéantissement et les premières étapes du processus du génocide
a. L'objectif d'une victoire totale
À la différence de la Première Guerre, la Seconde se caractérise par un engagement entier des populationsdans le conflit. Celui-ci frappe autant, voire plus, les civils que les militaires. Les civils constituent des cibles à part entière comme en témoignent le mitraillage des routes de l'exode après la défaite française de 1940, les massacres de populations comme celui d'Oradour-sur-Glane perpétré le 10 juin 1944 par la Waffen-SS et qui fait 642 victimes.

Plus largement, ce sont les villes qui sonttouchées. Elles constituent des cibles en tant que telles dans le cadre de la Blitzkrieg, la guerre éclair, menée par l'Allemagne dès septembre 1939, mais aussi par les Alliés dans le cadre de la reconquête de l'Europe. Les bombardements sur les villes anglaises durant la bataille d'Angleterre sont particulièrement dévastateurs tout comme celui sur les villes allemandes à la fin de la guerre. Dansla nuit du 13 au 14 février 1945, 7 000 tonnes de bombes incendiaires sont déversées sur la ville de Dresde la détruisant en grande partie et faisant plus de 35 000 victimes. La logique de victoire totale s'illustre enfin par les bombardements atomiques menés par les Américains sur les villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki les 6 et 9 août 1945 faisant plus de 200 000 morts.

Doc. 1.Maquette représentant la ville d'Hiroshima
après la bombe atomique de 1945

Si les populations subissent de plein fouet les affrontements et les opérations militaires conventionnels, elles deviennent également malgré elles la cible d'enjeux idéologiques.
b. La mise en place du système concentrationnaire
Le totalitarisme nazi a pour projet de façonner un homme nouveau, pur, reflet dunational-socialisme. La pureté raciale impose l'élimination de tous ceux qui sont estimés inférieurs. En parallèle à une terrible répression contre les ennemis politiques et les asociaux, deux catégories sont considérées comme des « sous-hommes » – Untermenschen – qui menacent de corrompre la race : les Tziganes et les Juifs. À ces catégories, il convient d'ajouter ceux qui, dans le panthéon racial nazi, sont àpeine plus que des « sous-hommes » : les Slaves, aux dépens desquels doit être menée l'expansion territoriale en Europe continentale pour garantir au Reich allemand son espace vital, le Lebensraum.

Dès 1933, la police politique ouvre les premiers camps de concentration à Dachau et Oranienburg. Ces camps sont destinés à recevoir les opposants ainsi que tous les individus considérés commedangereux pour le régime. Les prisonniers y sont astreints au travail forcé.

Ces camps se multiplient en Allemagne ou dans les pays annexés entre 1937 et 1941 et rassemblent donc des déportés résistants et politiques ainsi que des déportés qualifiés de « raciaux ». Ce système concentrationnaire devient insuffisant, avec la guerre, pour répondre aux objectifs de purification envisagés par les nazis.c. Des ghettos à la mise en place de la solution finale
Après la défaite et l'occupation de la Pologne, les Juifs polonais sont enfermés dans des ghettos, tel celui construit en 1940 en plein Varsovie. Près de 450 000 Juifs vont s'y entasser dans des conditions de vies inhumaines, avec officiellement deux kilos et demi de pain noir par personne et par mois. Ces ghettos reçoivent également la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire geographie
  • Histoire geographie
  • Histoire géographie
  • Histoire et géographie
  • Histoire et géographie
  • Histoire et géographie
  • Histoire-geographie
  • Histoire et geographie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !