Humanisme

3723 mots 15 pages
La rédaction.

Chapitre 2

Humanisme et Renaissance

INTRODUCTION : Au sens précis du terme, la Renaissance est un phénomène italien dont l’apogée se situe entre 1500 et 1530 et qui s’est répandu en Europe. Les gens de l’époque ont eu le sentiment de force, de création, de jeunesse, ce sentiment est une force à lui seul ; il justifie l’étiquette « Renaissance ».
Au départ, le terme de Renaissance avait été conçu par Pétrarque (1304-1374). Il s’agissait pour lui d’un renouveau, d’une nouvelle jeunesse de l’Occident chrétien grâce à la redécouverte des connaissances de l’Antiquité. Jusqu’à lui tous les penseurs chrétiens avaient vu dans l’histoire un développement continu, commençant avec la création du monde et aboutissant à l’époque où l’on vivait. Pétrarque, lui, considérait qu’il y a avait une période qui fut un âge sombre, de déclin et d’obscurantisme. Cette période était celle au cours de laquelle la nom de Christ commença à être célébré à Rome et à être admiré par les empereurs romains.
Mais Plutarque s’intéresse à la régénération des lettres grâce au travail de la grammaire latine et grecque qui permet le retour aux textes antiques dans leur pureté. Il ne s’intéresse pas aux ruines de Rome, à l’art. Pas de réaction esthétique, sa définition de la Renaissance était donc étroite.
Ce ne fut pas celle de ses successeurs. Vers 1500, le concept de grand renouveau comprenait alors presque tous les domaines de l’activité culturelle en intégrant les arts visuels.
C’est seulement vers 1550 que Vasari (1511-1574) étudia ensemble l’architecture, la sculpture et la peinture. Il présenta la période qu’il vivait comme un phénomène total, de renaissance de l’art ; il lança le terme de « Rinascita » pour désigner ce phénomène. Désormais, la Renaissance désigne la renaissance de l’art.
Du 14ème au 16ème siècle, les hommes de la Renaissance ont eu la conviction de vivre un âge nouveau. Cette conviction d’une résurrection des lettres et des arts grâce à l’Antiquité

en relation

  • humanism
    288 mots | 2 pages
  • Humanisme
    324 mots | 2 pages
  • Humanisme
    385 mots | 2 pages
  • Humanisme
    731 mots | 3 pages
  • Humanisme
    890 mots | 4 pages
  • Humanisme et anti humanisme
    1044 mots | 5 pages
  • Humanisme
    525 mots | 3 pages
  • Humanisme
    4173 mots | 17 pages
  • Humanisme
    7806 mots | 32 pages
  • Humanisme
    348 mots | 2 pages