Illusion monétaire

1764 mots 8 pages
Illusion monétaire

Introduction
En économie, l'illusion monétaire consiste à considérer la valeur nominale de la monnaie plutôt que sa valeur réelle. Cette illusion a pour effet que l'on confond la monnaie et son pouvoir d'achat, ou l'on confond la monnaie et la richesse ; on croit également que la monnaie a une valeur intrinsèque alors que sa valeur réelle ne dérive que de sa capacité à être échangée contre des marchandises (pouvoir d'achat) ou à pouvoir payer des impôts.
Le terme a été inventé par John Maynard Keynes au début du XXe siècle, et Irving Fisher a écrit un livre sur le sujet, The Money Illusion, en 1928.
Shafir et al. indiquent également que cette illusion influe sur le comportement économique de trois façons : * rigidité des prix : l'illusion monétaire a été proposée comme l'une des raisons pour lesquelles les prix nominaux sont lents à changer, même si l'inflation a causé une hausse des prix réels ou des coûts ; * contrats et lois ne sont pas indexés à l'inflation aussi souvent que l'on pourrait s'y attendre rationnellement ; * le discours social, dans les médias officiels et en général, reflète une certaine confusion entre valeur réelle et valeur nominale.

L'illusion monétaire est le comportement par lequel un agent économique confond une variation du niveau général des prix avec une variation des prix relatifs. Un agent est, par exemple, victime d'illusion monétaire s'il pense que seul son salaire a augmenté (variation d'un prix relatif) en cas de hausse générale des prix, c'est-à-dire d'inflation. L'illusion monétaire consiste donc à raisonner à partir des valeurs nominales de l'économie et non des valeurs réelles, c'est-à-dire des valeurs nominales corrigés des effets de l'inflation.
L'existence de l'illusion monétaire se manifeste notamment par la rigidité des salaires et des prix en cas d'inflation, ou par la lenteur de leur indexation.

Origine de l'illusion monétaire
L'expression est due à John Maynard

en relation

  • Monnaie et financement
    1565 mots | 7 pages
  • La troisiéme mondialisation
    1572 mots | 7 pages
  • Monnaie
    2596 mots | 11 pages
  • D2FLATION
    905 mots | 4 pages
  • Impossible dichotomie
    1822 mots | 8 pages
  • Le travail et l'emploi
    1870 mots | 8 pages
  • Karl Marx, sa théorie économique
    423 mots | 2 pages
  • Monnaie et chomage
    424 mots | 2 pages
  • Politique Monétaire
    4405 mots | 18 pages
  • Anticipation et inflation
    437 mots | 2 pages