Ingérance humanitaire

3862 mots 16 pages
Sommaire

Introduction Définition : I- L’ingérence humanitaire :
A-Mise en œuvre :
B- Exemples d’ingérence humanitaires : 1-Cas de la Libye : 2-Cas de la somalie : II- La force et l’ingérence
A- Le principe fondamental d’interdiction du recours à la force 1- Une interprétation complexe du principe a- Le domaine d’application b- Les fins visés
B- Des exceptions au principe d’interdiction du recours à la force strictement définies 1- Une légitime défense conditionnée a- Ratione materiae b- Ratione temporis 2- Une action du Conseil de sécurité encadrée a- Les mesures institutionnelles b- Les mesures opérationnelles C-Les exceptions non prévues par la Charte: 1-L’intervention armée ne portant pas atteinte à l'intégrité territoriale 2- Le consentement de l'Etat 3-Les représailles armées
D- La limitation du contrôle du recours à la force 1- La renonciation progressive du Conseil de sécurité a- La recherche de l’existence d’une autorisation du recours à la force b- La constatation de l’absence d’autorisation du recours à la force

Introduction :

De nos jours, il est impossible de dire que le monde est gouverné par une loi autre que celle de la jungle. En effet, c'est le pays le plus fort qui dicte la conduite que les autres ne peuvent que suivre, au risque de se faire attaquer d'une manière ou d'une autre. Depuis quelques temps, l'intervention directe de ces puissants états dans les affaires, même intérieures, de certains pays est devenu tout à fait normal.

Parfois sincères et visant vraiment à aider le dit pays à régler un problème ou un conflit, ces dernières peuvent s'avérer malicieuse et n'être qu'un prétexte pour s'infiltrer et profiter des richesses d'autrui. Cette pratique s'appelle le droit d'ingérence. Alors qu’est ce que le droit d’ingérence ? C’est quoi son principe et ces exceptions.

Définition :
L’expression « droit d’ingérence » est un

en relation

  • Ingérance-droit international
    852 mots | 4 pages
  • Histoire institutions internationales et européennes
    2924 mots | 12 pages
  • Ecjs
    997 mots | 4 pages
  • Droit international public
    24660 mots | 99 pages
  • Dissert
    13537 mots | 55 pages
  • Nations unies
    14795 mots | 60 pages
  • Institutions internationales
    11753 mots | 48 pages
  • Cours relations internationales
    35131 mots | 141 pages
  • Relation internationale
    45162 mots | 181 pages
  • droit
    62294 mots | 250 pages