Jacques le Fataliste Anti-roman

Pages: 5 (1054 mots) Publié le: 18 novembre 2013
Le fatalisme est une doctrine qui laisserait croire qu'une puissance supérieure prévoirait le destin d'avance. Dans le livre Jacques le Fataliste écrit par Diderot, on retrouve le fatalisme en tant qu'un des thèmes principaux du récit. Les romans traditionnels ainsi que les romans nouveaux construisent leur histoire autour de thèmes mais, Diderot disait de Jacques le Fataliste qu'il s'agit d'unanti-roman. Pourquoi? Je suis absolument d'accord avec sa remarque. À mon avis, c'est l'introduction du roman et les trois différents épilogues qui justifie le dire de Diderot donc ce sera sur ces faits que je vous ferais part de mon avis.

1er argument

Introduction du roman.

Un roman conventionnel débute son récit principalement par la présentation des personnages, par la présentation del’époque ainsi que par la présentation des lieux. Jacques le fataliste débute de façon déstructuré son récit par une question, assez étrange pour un roman. Donc, nous ne connaissons pas les personnages vraiment, c’est plutôt vague mais pour le narrateur aussi qui change d’omniscient, à participant à plusieurs moments.
Débute sans information .
Point de vue flou
Pour commencer, il est importantde mentionner le personnage et un lieu de départ dans le roman afin que le lecteur comprendre où l'histoire commence. Le premier chapitre doit être bien structuré, la description des personnages et du ou des lieux présents. N'oubliez pas, ceci est votre roman. Parfois, quelques auteurs commencent la grande description plus tard dans le roman comme par exemple au chapitre suivant.
l faut quandmême savoir que les chapitres servent à structurer ton récit afin que ça ne fasse pas un "gros bloc". Ça rend également la lecture plus fluide et agréable pour le lecteur.
En effet, la confusion et le doute se produisent chez le lecteur du Nouveau Roman à cause de certaines notions préalables qu’il a concernant le roman. Le lecteur des romans du 19ème siècle est invité à se perdre volontairement dansune illusion qui possède tous les pouvoirs de la réalité au point de réveiller les plus vives émotions en lui.
* Il informe en mettant en place les lieux, les personnages et la temporalité du récit.
* Il intéresse par divers procédés techniques, par exemple l’utilisation de figures de style ou encore en une entrée in medias res (le récit débute dans le feu de l’action).
* Il noue le contrat delecture en indiquant au lecteur le code qu’il doit utiliser dans le cadre de sa lecture ; bref, il place différents signes annonciateurs du genre littéraire auquel il appartient.

Le début d'un roman marche dans le même sens que la première scène d'une pièce de théâtre, celle qu'on dit d'exposition; cad qu'elle doit fournir les éléments nécessaire à la bonne compréhension duspectateur/lecteurs.

Ici l’incipit est surprenant, DECEPTIF :
-       il déconcerte le lecteur dans la mesure où il refuse de répondre à ses questions : Qui ? Quoi ? Où ? Quand ?
-       il ne pose aucun cadre spatio-temporel
Il crée une rupture avec les conventions romanesques.
-       d’ordinaire les questions ne sont pas posées, le narrateur y répond par anticipation
-       ici elles sont posées maisdemeurent sans réponse ou obtiennent des réponses très évasives. Ex : « Comment s’étaient-ils rencontrés ? Par hasard ». = réponse floue, sans détails.
-       On peut noter certaines pirouettes par rapport au lecteur. Ex : « Comment s’appelaient-ils ? Que vous importe. »
Diderot rappelle ces conventions pour s’en moquer.
La conversation entre les deux personnages est comme surprise. Elle acommencé avant le récit. Ce début in medias res complique la compréhension du lecteur dans la mesure où aucune information ne vient éclaircir la situation.

Une première page de roman peut avoir plusieurs fonctions :

1. Créer un univers

Il s’agit d’installer l’univers de fiction dans le temps et dans un lieu (mise en place spatio-temporelle) et d’y introduire des personnages. C’est le cas de la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • En quoi jacques le fataliste est-il un anti-roman
  • Jacques le fataliste, définition du roman
  • Jacques le fataliste, un roman polyphonique
  • Jacques le fataliste
  • Jacques le fataliste
  • Jacques le fataliste
  • Jacques le fataliste
  • LA Jacques Le Fataliste

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !