Jean

1106 mots 5 pages
Jean Sultan 2°6

Thomas Chalandon

Jean Farenc

Julien Vercruyisse

Thème : Citoyenneté et transformation des liens familiaux

Sous Thème : Homoparentalité

Année : 2009/2010 Page : 1

Problématique : Est-ce qu’un enfant vivant dans une situation d’homoparentalité se développe comme un enfant vivant en situation de monoparentalité ou de bi parentalité ?

Brève définition :

-Monoparentalité : enfant vivant avec un seul parent.

-Bi parentalité : enfant vivant avec deux parents.

-Homoparentalité : enfant vivant avec des parents homosexuels

Page : 2

Sommaire I Introduction 4

II Enfant en situation de bi parentalité 5

III enfant en situation de monoparentalité 7

IV Enfant en situation d’homoparentalité 9

V Conclusion 11

VI Sources 12

Page : 3

I Introduction

Le sous thème dont nous allons parler traite de l’homoparentalité. Il faut savoir qu’en France l’adoption d’un couple reconnu comme homosexuel n’est pas autorisé, en revanche l'adoption par un seul des membres du couple est parfois possible. La problématique donnée, va nous permettre de débattre sur ce dossier.

Définition du sous thème : L'homoparentalité désigne le lien qui lie un ou des enfants à un ou deux parents homosexuels. Elle partage avec la parentalité hétérosexuelle les notions de couple et de procréation. Comme dans la famille recomposée, elle connait la coexistence des parents biologiques, qui n’ont pas conçu l’enfant mais tiennent le rôle de parents

Page : 4

II Enfant en situation de bi parentalité

1) Définition

La bi parentalité est l’éducation par deux parents d’un seul ou plusieurs enfants.

2) Avantages

-Présence des 2 parents dans l’éducation, l’enfant a donc une éducation plus

en relation

  • Jean jean jean
    444 mots | 2 pages
  • Le jean
    3771 mots | 16 pages
  • Jeanne
    483 mots | 2 pages
  • Jeanne
    278 mots | 2 pages
  • Jean
    2010 mots | 9 pages
  • Jean
    666 mots | 3 pages
  • Jean
    854 mots | 4 pages
  • Jean
    738 mots | 3 pages
  • jean
    266 mots | 2 pages
  • Jeanne
    1944 mots | 8 pages