Jiu jitsu brésilien

2386 mots 10 pages
Le jiu-jitsu brésilien, dont l'école principale est le Gracie jiu-jitsu, est un art martial brésilien dérivé de techniques de Judo[citation nécessaire] et de ju-jitsu importées du Japon au Brésil par Mitsuyo Maéda vers 1920, puis développé par la famille Gracie. C'est un art martial jeune et en permanente évolution. Bien que peu médiatisé en Europe, il est réputé au Brésil, aux États-Unis et au Japon. Le jiu-jitsu brésilien est une lutte en prédominance au sol se pratiquant traditionnellement avec un keikogi (souvent improprement appelé kimono). Chaque technique de finalisation se termine soit par un étranglement soit par une clef articulaire (nuque, épaule, coude, poignet, hanche, genou, cheville).
Sommaire [masquer]
1 Histoire
2 Technique
3 Ceintures
3.1 Enfants (14 ans et moins)
3.2 Adultes (15 ans et plus)
3.3 Degrés de la ceinture noire (19 ans et plus)
4 Attribution des points
4.1 Passage de garde : 3 points
4.2 Projections : 2 points
4.3 Renversements : 2 points
4.4 Le passage en position montée : 4 points
4.5 Le genou sur estomac : 2 points
4.6 Passage dans le dos : 4 points
4.7 Situations particulières
5 Les plus grands compétiteurs de jiu-jitsu brésilien
6 Les Champions du Monde ceinture noire 2005
6.1 CBJJ Mundials
6.2 CBJJO Copa Do Mundo
7 Les Champions du Monde IBJJF en ceinture noire[4]
7.1 2007
7.2 2008
7.3 2009
8 Notes et références
9 Annexes
9.1 Articles connexes
9.2 Liens externes
9.3 Bibliographie
Histoire[modifier]

Mitsuyo Maéda, né au Japon en 1879, pratiqua d'abord le sumo, avant d'entrer au Kodokan (école de judo de Jigoro Kano créée en 1882) en 1897. En 1904, alors 4e dan de judo, il partit aux États-Unis, avec Tsunéjiro Tomita, pour faire la démonstration de cette nouvelle discipline en affrontant des lutteurs. Il effectua un premier séjour au Brésil en 1907, puis en 1914 (à Belém), et participa à l'établissement de la colonie japonaise au Brésil en 1920. Au cours de ces séjours au Brésil, il participa à

en relation

  • Machida
    1015 mots | 5 pages
  • Gaga
    4699 mots | 19 pages
  • Lyoto machida
    959 mots | 4 pages
  • Chael sonnen
    542 mots | 3 pages
  • Les inconvénients de television
    714 mots | 3 pages
  • Générations
    681 mots | 3 pages
  • bresil
    4341 mots | 18 pages
  • je suis obliger
    662 mots | 3 pages
  • L'amerique latine
    11103 mots | 45 pages
  • Mirko "crocop" filipovic ou l'adaptation du kickboxing ...
    1305 mots | 6 pages