John heartfield - blood and iron

954 mots 4 pages
Présentation de l'oeuvre et de son auteur :
Cet œuvre est un photomontage de John Heartfield qui a été fait en 1934 durant l’ascension d'Hitler et la montée du nazisme pendant la crise des années 1930 en Allemagne. Adolf Hitler, né le 20 avril 1889 à Braunau Am Inn en Autriche et mort par suicide le 30 avril 1945 à Berlin, est un homme politique allemand, fondateur et figure centrale du nazisme, instaurateur de la dictature totalitaire désignée sous le nom de Troisième Reich (1933-1945). Le nazisme, ou national-socialisme, est l'idéologie politique du NSDAP, parti politique fondé en Allemagne en 1920 et dirigé par Hitler. Le nazisme est le seul type de fascisme incorporant à la fois racisme biologique et antisémitisme.
Le mouvement de cet œuvre est le dadaïsme. Dada est un mouvement intellectuel, littéraire et artistique qui, pendant la Première Guerre mondiale, se caractérisa par une remise en cause, de toutes les conventions et contraintes idéologiques, artistiques et politiques. Helmut Herzfeld, dit John Heartfield, né à Berlin le 19 juin 1891 et mort à Berlin le 26 avril 1968 est un artiste allemand, d'abord peintre, puis photographe. Ses photomontages, dont il est le précurseur avec George Grosz, dénoncent violemment le nazisme. Attiré très tôt par le marxisme, il se lie d'amitié avec lui, qui l'introduit dans le mouvement dadaïsme en 1918. Le marxisme est un concept politique, sociologique et économique fondé sur les idées de Karl Marx.
Un photomontage est un assemblage de photographies par collage ou par logiciel donnant d'une photo un aspect différent, par incorporation d'une ou plusieurs parties ou de la totalité d'une autre photo et permettant toutes retouches et trucages.

Description de l’œuvre :
Le centre lumineux de l’œuvre est l'ensemble des haches, plus on s'en éloigne plus la peinture devient sombre. Les couleurs sont monotones, elles tournent autour du gris avec une teinte sépia.
La peinture représente des haches qui sont attachées

en relation

  • John Heartfield
    930 mots | 4 pages
  • Blood and Iron
    356 mots | 2 pages
  • Otto dix, la guerre
    1531 mots | 7 pages