joseph

150756 mots 604 pages
Nature et objet de la géographie Approche empirique: l'image et l'idée La géographie auprès des étudiants de 2 et 3 ème cycle Nature et objet de la géographie Approche empirique: l'image et l'idée La géographie auprès des étudiants de 2 et 3 ème cycle

Il existe un véritable décalage entre le discours véhiculé et les représentations qu'on se fait des construits. Il est intéressant de voir les représentations mentales de quelques concepts clés dans la discipline comme la géographie, la géographie économique, l'espace ou la ville. C'est à travers une enquête limitée mais ciblée dans la mesure où elle porte sur un échantillon bien particulier, celui des étudiants du Département de Géographie sur plusieurs années et portant sur des niveaux différents (2 ème, 3 ème année et DEA) sans pour autant chercher à déceler la gradation dans la mesure où les différentes enquêtes ont été faites séparément sans une problématique de relier les résultats à travers les niveaux (cette idée est venue à posteriori) ce qui nécessite de disposer d'un échantillon stable à travers 3 ou 4 ans ce qui n'est pas garanti compte tenu de la grande mobilité des étudiants et le risque de voir l'échantillon de départ s'amenuiser totalement. En outre, ces enquêtes ont porté chaque fois sur quelques questions différentes en fonction de chaque niveau et des programmes ce qui ne permet guère la comparaison. L'objectif était de voir les concepts de base qui fondent les différentes représentations, les héritages des différentes écoles à travers ce qui reste dans la tête de l'étudiant ou ce qui l'a le plus marqué. La démarche a consisté à poser un certain nombre de questions à un

en relation

  • joseph
    825 mots | 4 pages
  • joseph
    269 mots | 2 pages
  • Joseph
    5533 mots | 23 pages
  • joseph
    478 mots | 2 pages
  • Joseph
    516 mots | 3 pages
  • Francois joseph
    2832 mots | 12 pages
  • Joseph kessel
    1077 mots | 5 pages
  • Joseph Schumpeter
    325 mots | 2 pages
  • Joseph mccarthy
    349 mots | 2 pages
  • Joseph paxton
    1456 mots | 6 pages