Kwame nkrumah

529 mots 3 pages
Kwame Nkrumah
Kwame Nkrumah, né en 1909, fut l’un des présidents du Ghana. Il fut célèbre pour avoir rendu son indépendance au à ce pays et pour avoir été un grand militant panfracaniste.
Nkrumah fit ses études en Angleterre ainsi qu’aux Etats-Unis avant de revenir au Ghana, autrefois connu sous le nom de Côte d’or, en 1947. Entre temps, Kwame Nkrumah s’initia à la politique et participa entre autre au congrès panafricain de 1945. Il devint ensuite membre du partit indépendantiste « United Gold Coast Convention » avant de créer son propre partit, « Convention People’s Party » (CPP). Une fois à la tête de ce partit, Kwame Nkrumah n’avait qu’un seul véritable objectif, faire de la Côte d’Or un état indépendant. Pour cela, il appela au boycott et à la désobéissance civile, ce qui lui valu l’emprisonnement.
Une fois libéré, Nkrumah est nommé Premier Ministre de son pays. Il collabore tant bien que mal avec l’Angleterre. Il applique une politique panafricaniste et anticommuniste. De plus, il contribue au développement de son pays. Pour cela, il utilise les abondantes ressources en cacao pour trouver des fonds financiers et peu ainsi améliorer l’éducation et la santé.
En 1956, le CPP remporte les élections législatives. Devenu assez influent, Kwame Nkrumah oblige le Royaume Uni à concéder l’indépendance à la Côte d’Or le 6 Mars 1957. Au lendemain de cette victoire, Nkrumah change le nom de son pays qui de vient la République du Ghana en 1960, date de son arrivée au pouvoir. Néanmoins, malgré son indépendance, le Ghana demeure dans le Commonwealth, une union de toutes les anciennes colonies Britanniques.
Kwame Nkrumah ne se contente pas seulement d’une victoire au niveau national, il veut un changement au niveau de toute l’Afrique. Il revendique son indépendance immédiate et souhaite créer une politique africaine commune. De plus, il aida la Guinée qui était en crise en leur accordant un prêt de 10 millions de livres Sterling.
Le Ghana se porta bien les premières

en relation

  • Anglais
    302 mots | 2 pages
  • Ghana
    1278 mots | 6 pages
  • Les fondements de la democratie
    1406 mots | 6 pages
  • la construction démocratique du ghana
    2447 mots | 10 pages
  • Léopold sedar senghor
    1843 mots | 8 pages
  • Problematique actuelle de l a philosophie en afrique
    1843 mots | 8 pages
  • « Ethnophilosophie » : le mot et la chose par paulin j. hountondji
    5082 mots | 21 pages
  • Ghana
    664 mots | 3 pages
  • L'organisationn de l'unité africaine
    2369 mots | 10 pages
  • Les initiatives d'intégration régionale en afrique
    804 mots | 4 pages