La beauté et l'art

Pages: 8 (1953 mots) Publié le: 7 janvier 2015
Culture Générale






Thème : L’Art et le Beau :
Platon : Hippias mineur
Kant : La critique de la faculté de juger, L'Analytique du Beau.
Mishima : Le Pavillon d’Or
Victor Hugo : Le Chef d’Œuvre inconnu

Introduction 

La Beauté, ou le Beau :

Déf : notion abstraite liée à de nombreux aspects de l’existence.

Couramment :
Comme l’amour : la beauté est un qualificatifmarquant une opinion
Employé constamment, souvent à tort à travers
Belle femme, belle idée, beau match, beau costume…

 Pente naturelle du sujet (appréhension courante) :
Non la Beauté n’existe pas que dans l’Art.

Cependant :

Cette définition du Beau ne provient-elle pas simplement d’une opinion ?
Ne conduit-elle pas à une contingence de la notion de Beauté ?

Dans un premier tempsnous essaierons de comprendre pourquoi nous pensons trouver de la Beauté hors de l’art, mais nous verrons en quoi cela nous conduit à une aporie.

Ainsi, nous serons conduit à nous demander :
Où se manifeste réellement la Beauté ?

Dictionnaire philosophique Lalande (1950) :
« L’art ou les arts désignent toute production de la beauté par les œuvres d’une être conscient ».

 L’art en tantque création de belles choses et d’objets esthétique, semble être l’objet idéal de la manifestation de la Beauté.
Notons toutefois qu’il est nécessairement de distinguer cet art moderne de l’art originel, c'est-à-dire comme étant un ensemble de procédés permettant d’atteindre certains résultats, certaines fins.
Arts ménagers, arts et métiers, art culinaire…

Nous nous demanderons dans unsecond temps :
Qu’est-ce qui amène à l’expérience de la Beauté que chacun peut épreuve ? Et qu’est-ce que cela traduit ?
Désir, excitation, émotion, satisfaction, etc. ?
 Nous ne savons pas ce qu’est la beauté.

Nous verrons que l’art présente des conditions nécessaires et universelles à la manifestation de la Beauté.

Néanmoins:
Ces conditions sont-elles toujours présentes dans l’Art ?N’existent-elles que dans l’Art ?

Troisième temps :

Nous allons voir que les caractéristiques qui font la Beauté d’une œuvre d’art ne sont pas toujours présentes dans celui-ci, mais surtout qu’elles sont également présentes ailleurs, et tout particulièrement dans la Nature.


I. Le relativisme en matière de Beauté

Opinion et appréhension : « C’est beau »
Qualificatif qui peut désignertout et n’importe quoi sans que l’on sache ce que cela veut dire.
Ce relativisme prend trois formes :

1. Le relativisme culturel :
Norme issue de la société, d’une culture donnée
 Pas de beauté en dehors de la norme que l’on a acquise, apprise.
Beauté physique : peau blanche au Japon, peu bronzée en Occident.
Espagne : Belle corrida, spectacle barbare dans les pays Nordiques.
 Beauténormative  Conditionnement culturel
 Reflet de l’ethnocentrisme de la société.
Le relativisme historique :
La beauté serait relative à des circonstances historiques données.
 Chaque époque produit de la beauté qui cesse de valoir à l’époque suivante.
Ce phénomène peut s’étaler sur des décennies, voire des siècles, mais aussi sur des périodes plus courtes, auquel cas il peut être qualifiéde mode.
Norme issue de la mode, relativisme culturel consumériste
 La publicité décrète ce qui est Beau et le consommateur obéit à la norme en alignant son jugement sur elle.
D’une année sur l’autre, un vêtement peut passer de « beau » à laid, et inversement une paire de chaussure du « laid » au « beau ».
 La beauté est un concept issu conditionnement massif.
 La beauté est arbitrairepuisqu’elle peut s’appliquer à tout et n’importe quoi.

Cependant, cette beauté ne correspond pas à la Beauté en tant qu’émotion. Ce n’est qu’un artifice de la société, et chacun de nous peut éprouver cette émotion de Beauté en dehors des normes de la sociéité.
Pourquoi, si je suis blanc-français, je resterais nécessairement insensible à la beauté de la culture Japonaise ?

Malgré tout, même...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'art est il une représentation, fidèle de la beauté
  • N'y a t-il de beauté que dans l'art ?
  • Dissertation sur la beauté dans l'art
  • Dissertation la beauté (l'art) théophile gautier
  • La beauté n'est elle qu'un effet de l'art ?
  • S’il y a une beauté naturelle, rend-t-elle l’art inutile ?
  • La beauté n'est-elle qu'un effet de l'art.
  • Décrire les beautés du monde : est-ce le rôle que vous assignez à la poésie et à l'art en général ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !