La bibliométrie

779 mots 4 pages
1. Bibliométrie :
La bibliométrie peut être définie comme « l’application des mathématiques et des méthodes statistiques aux livres, articles et autres moyens de communication » (Pritchard, 1969 [1]). Une définition plus contemporaine, associant bibliométrie, scientométrie d'outputs et infométrie, serait en termes d'"analyse quantitative de l'activité et des réseaux scientifiques". Cette discipline, qui s'appuie sur l'analyse statistique des données et des réseaux, a un volet cognitif, en interaction avec les champs se donnant les sciences et les communautés scientifiques comme objet (économie de la connaissance, sociologie des sciences, épistémologie, histoire des sciences, etc.) et avec les sciences de l'information. Elle a un volet opérationnel, en liaison avec l'évaluation, le positionnement des acteurs et le management scientifique. Dans ce dernier cas, les études bibliométriques permettent de quantifier la communication d'un individu ou d'un groupe, non seulement en termes de volume, mais également de visibilité, d'influence, de partenariats, d'insertion dans les réseaux.
Les méthodes bibliométriques sont transposables mutatis mutandis à toute sortie codifiée du système d'enseignement et de recherche (thèses ; contrats de recherche comme les projets européens des programmes cadres). Pour d'autres dimensions de l'activité de recherche (alimentation de bases d'observation ; littérature dite grise ; travaux d'expertise...), l'accès aux données et/ou leur faible degré de codification rendent la tâche difficile. 2. Scientométrie :
La scientométrie est la science de la mesure et l'analyse de la science. Elle a souvent partie liée avec la bibliométrie et peut être considérée à la fois comme une réduction et une extension de celle-ci. Réduction puisqu’elle n’applique les techniques bibliométriques qu’au champ des études de la science et de la technologie, en comptabilisant les publications scientifiques. Extension puisqu’elle n’analyse pas seulement les

en relation

  • La bibliométrie et ses techniques
    48982 mots | 196 pages
  • LES PRINCIPAUX OUTILS DE LA VEILLE INFORMATIVE
    663 mots | 3 pages
  • La veille technologique
    3054 mots | 13 pages
  • Processus de veille technologique
    854 mots | 4 pages
  • La fièvre de l'évaluation
    3361 mots | 14 pages
  • ExtrUpmcFin2011
    7180 mots | 29 pages
  • Veille concurrentielle
    820 mots | 4 pages
  • Avantage concurrentiel intelligence économique
    1206 mots | 5 pages
  • GESTION DE L INFORMATION ET DE LA DOCUMENTATION
    1233 mots | 5 pages
  • Base de donne
    25362 mots | 102 pages