La chrétienté médiévale

Pages: 12 (2998 mots) Publié le: 6 septembre 2012
LA
 CHRETIENTE
 MEDIEVALE
 

  Les problématiques proposées pour cette séquence sont : • Quelle
 place
 occupe
 la
 religion
 chrétienne
 dans
 l’Europe
 des
 XIè-­‐XIIIè
 siècles
 ?
 
 
 


  Intro
 :
  A
 partir
 du
 XIème
 siècle
 le
 terme
 de
 chrétienté
 est
 de
 plus
 en
 plus utilisé
 pour
 désigner
 l’ensemble
  des
 sociétés
 européennes
 qui,
 depuis
 la
 fin
 de
 l’Antiquité,
 ont
 fait
 du
 christiannisme
 leur
 religion.
  Malgré
 de
 fortes
 divisions
 politiques,
 l’Europe
 trouve
 ainsi
 une
 unité
 et
 une
 cohésion
 grâce
 à
  l’Eglisecatholique.
 Cependant, un
 schisme
 divise
 chrétiens
 catholiques
 en
 occident
 et
 chrétiens
  orthodoxes
 en
 orient
 depuis
 1054.
 Mais
 jusqu’au
 XIII
 siècle,
 on
 continue
 de
 croire
 en
 une
  reconstitution
 de
 l’unité
 chrétienne.
  I. L’organisation
 de
 l’Eglise
  Les
 clercs
 sont
 des
 hommes qui
 ont
 dédiés
 leur
 vie
 à
 Dieu.
 Ils
 se
 distinguent
 des
 laïcs
 qui
 forment
 le
  reste
 de
 la
 société.
 Au
 sein
 même
 des
 clercs,
 on
 distingue
 le
 clergé
 régulier
 du
 clergé
 séculier.
 
  A. Le
 clergé
 séculier
  Le
 clergé
 séculier
 est
 formé
 des prêtres
 et
 des
 curés,
 et
 est
 soumis
 à
 l’autorité
 de
 l’évêque.
 
 Il
 vit
 dans
  le
 «
 siècle
 »,
 c'est-­‐à-­‐dire
 au
 contact
 des
 fidèles
 dans
 la
 vie
 de
 tous
 les
 jours.
 Il
 est
 particulièrement
  important
 car
 il
 administre
 les
 sacrements
 qui rythment
 la
 vie
 des
 croyants
 de
 la
 naissance
 à
 la
 mort.
  La
 chrétienté
 est
 divisé
 en
 diocèses
 (à
 la
 charge
 des
 évêques),
 eux-­‐mêmes
 divisés
 en
 paroisses
 (à
 la
  charge
 des
 prêtres).
 Le
 clergé
 séculier
 est
 très
 hiérarchisé.
 Le
 pape,
 élu
 par des
 cardinaux,
 est
 au
  sommet
 de
 la
 hiérarchie.
 Il
 gouverne
 l’Eglise
 en
 réunissant
 des
 conciles
 (assemblée
 d’évêques
 et
  d’abbés
 réunis
 pour
 délibérer
 sur
 des
 questions
 religieuses)
 
  B. Le
 clergé
 régulier
 
  Le
 clergé
 régulier
 en
 revanche
 vit
 dans les
 monastères
 en
 marge
 de
 la
 société.
 Il
 est
 composé
 des
  moines
 placés
 sous
 l’autorité
 d’un
 abbé,
 dont
 l’activité
 principale
 est
 la
 prière
 pour
 le
 salut
 des
 âmes.
  L’organisation
 des
 monastère
 suit
 la
 règle
 de
 Saint-­‐Benoit,
 un
 moine
 du
 6ème siècle.
 La
 journée
 des
  moines
 est
 divisée
 en
 tiers
 :
 un
 tiers
 consacré
 à
 la
 prière,
 un
 second
 tiers
 consacré
 à
 une
 activité
  manuelle,
 et
 enfin
 le
 dernier
 tiers
 consacré
 à
 la
 lecture
 des
 textes
 saints.
 Mais
 dans
 la
 pratique,
 on
 constate
 de
 nombreuses
 dérives
 à
 la
 règle
 bénédictine.
 C’est
 ce
 qui
 explique
 le
 grand
 mouvement
 de
  réforme
 qui
 touche
 la
 chrétienté
 occidentale
 à
 partir
 du
 Xème
 siècle.
 
 
  C. La
 réorganisation
 de
 l’Eglise
  Dès
 le
 Xème
 siècle,
 un
 grand...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La chrétienté médiévale
  • La chrétienté médiévale
  • La chretiente medievale
  • La chrétienté médiéval
  • La chrétienté médiéval
  • La chrétienté médiévale
  • Chrétienté Medievale
  • La chrétienté médiévale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !