La civilisation des moeurs

Pages: 10 (2491 mots) Publié le: 11 février 2011
Fiche de lecture:
Norbert Elias, La civilisation des moeurs, Pocket, 1973

Identification de l'ouvrage

Titre: La civilisation des moeurs

Editeur: Editions Pocket

Date de publication: la première édition a eu lieu en Suisse en 1939, l'ouvrage y a été réédité en 1969. Il est paru en français en 1973.

Auteur: Norbert Elias (1897-1990) est un philosophe et sociologue allemand issud'une famille commerçante juive. Il s'est installé en Suisse puis à Paris lorsque les nazis sont arrivés au pouvoir. Il a ensuite enseigné en Angleterre, où il a rédigé le Procès de la civilisation constitué de deux tomes: La civilisation des moeurs et La dynamique de l'occident.

Matière de l'ouvrage

L'ouvrage de Norbert Elias est un essai socio-historique. Il y décrit la civilisation comme unprocessus de domestication des pulsions et cherche à montrer le rôle de la société de cour dans cette évolution.

Analyse

L'ouvrage se divise en deux grandes parties et sept chapitres. Dans la première partie, « Culture et civilisation », l'auteur traite dans un premier temps de « La formation de l'antithèse culture-civilisation en Allemagne », puis de « La formation du concept decivilisation en France ». Dans la seconde partie intitulée « Comment peut-on être civilisé? », qui représente les quatre cinquièmes de l'ouvrage, il est successivement question de la « Position historique et sociologique du problème », de « Comment se tenir à table », « De quelques fonctions naturelles » (satisfaire ses besoins naturels, se moucher, cracher, dormir), « Les relations sexuelles », « Lesmodifications de l'agressivité », pour conclure sur « La vie d'un chevalier ». Dans la seconde partie, les thèmes abordés sont illustrés par de nombreux extraits de documents d'époque - entre autres les traités d'Erasme - qui permettent de donner une image plus précise de la manière de présenter les moeurs courantes aux différentes périodes évoquées. L' ouvrage est original dans sa forme. En effet,Norbert Elias fait de nombreuses digressions, parfois au point de devoir modifier la construction de son ouvrage. Par exemple, lorsqu'il étudie les manières de se comporter dans une chambre au XIXème et au XXe siècle, il en vient à faire un aparté sur les chemises de nuit contemporaines. Néanmoins, malgré l'impression un peu brouillonne qui peut se dégager du texte, il ne perd jamais de vue le fildirecteur de son argumentation.

La première partie de l'ouvrage est un préalable à l'étude socio-historique proprement dite du processus de civilisation. Elle est consacrée à la définition du terme de civilisation, à différencier de la notion de culture. D'emblée, l'auteur opère une distinction entre l'Allemagne, où s'opposent une bourgeoisie cultivée et éloignée du pouvoir politique (versantculture) et une aristocratie qui passe pour superficielle (versant civilisation), et les pays voisins comme la France et l'Angleterre, où les moeurs de la noblesse déteignent sur les intellectuels bourgeois, qui évoluent dans les milieux de cour, et inversement. Ainsi, les conventions y naissent dans les milieux de cours et sont transmises aux classes inférieures grâce au concours de la bourgoisie,chaque classe sociale cherchant à imiter la classe sociale supérieure. C'est ce processus, qui diffère de celui qui se produit en Allemagne, que l'auteur choisit d'étudier dans son ouvrage. En focalisant son analyse sur le concept de civilisation en France, le sociologue rappelle sa nature: la civilisation n'est pas seulement un état, mais c'est un processus à étendre, à promouvoir, à porter auxaux « non-civilisés ». Cet argument a servi de justification aux conquêtes napoléoniennes ou à la colonisation.. Cependant, l'objet de l'ouvrage n'est pas de définir la civilisation par rapport à ce qu'elle n'est pas, ou encore d'opposer civilisation et 'non-civilisation', mais bien d'analyser le processus de civilisation.

C'est l'étude de ce processus qui fait l'objet de la seconde partie du...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La civilisation des moeurs
  • Civilisation des moeurs
  • La civilisation des moeurs de norbert elias
  • Norbert elias, la civilisation des moeurs
  • Norbert elias: la civilisation des moeurs
  • Les grandes épidémie et la civilisation des moeurs
  • Norbert elias : la civilisation des moeurs (par n. heinich)
  • Note de lecture, la civilisation des moeurs, norbert elias

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !