La communication nerveuse

905 mots 4 pages
Partie I. La communication nerveuse Chapitre1. Les caractéristiques de la communication nerveuse

A) Un exemple de message nerveux : celui de la nociception

La douleur est un système d’alerte. Lors d’une stimulation nocive des messages nerveux nociceptifs sont créés au niveau des nocicepteurs, ils passent ensuite par les nerfs et la moelle épinière jusqu’au cerveau ou la sensation douloureuse est établie.
Message nerveux = signal électrique, composé de potentiels d’action (p.a) dont la fréquence augmente en fonction de l’intensité de la stimulation, propagé par les fibres nerveuses. Les nerfs propagent des potentiels globaux (p.g) (somme des p.a) dont l’amplitude augmente lorsque la stimulation augmente. Chaque fibre a un seuil propre a partir duquel une stimulation peut déclencher un p.a.

B) L’organisation du système nerveux

Schéma d’un neurone

Les corps cellulaires se trouvent dans les ganglions rachidiens, dans la substance grise de la moelle épinière et dans l’encéphale. Les axones comme les dendrites se regroupent et forme les nerfs. Ils relient les organes de la périphérie au centre nerveux.

C) La communication des neurones entre eux

Les neurones sont en contacts les uns avec les autres au niveau des synapses où les p.a du message nerveux déclenchent l’exocytose des vésicules de neurotransmetteurs de la terminaison pré-synaptique. Les neurotransmetteurs ainsi libérés dans la fente synaptique vont se fixer sur la membrane post-synaptique ce qui va créer un nouveau message nerveux.

de neurotransmetteurs

Corps cellulaire du second neurone (post-synaptique)

Les synapses ne font circuler les messages nerveux dans un seul sens.
Une fois utilisés les neurotransmetteurs sont détruits.

Les messages nerveux sont codés de deux manières :
-électriquement (fréquence des p.a)
-chimiquement (quantité et nature des neurotransmetteurs) pour la douleur deux neurotransmetteurs sont impliqués : la substance P et le glutamate.

en relation

  • La communication nerveuse
    1051 mots | 5 pages
  • La communication nerveuses
    1275 mots | 6 pages
  • Communication nerveuse
    623 mots | 3 pages
  • La communication nerveuse
    345 mots | 2 pages
  • La communication nerveuse
    911 mots | 4 pages
  • Communication nerveuse
    3370 mots | 14 pages
  • La communication nerveuse
    890 mots | 4 pages
  • La communication nerveuse
    2792 mots | 12 pages
  • Communication nerveuse
    440 mots | 2 pages
  • Communication nerveuse
    332 mots | 2 pages