: La condition féminine à la fin du xvii et xviii siècle

Pages: 9 (2021 mots) Publié le: 3 mai 2010
Exposé : La Condition féminine à la fin du XVII et XVIII siècle
INTRODUCTION
Du point de vue sociologique, la condition féminine décrit la position des femmes dans l'organisation sociale. Ainsi, question de l’époque était de traiter des différences de traitement entre les femmes et les hommes dans la société. Il existe également une description psychologique voire philosophique de cequ'est la « condition féminine ». Elle s'intéresse aux relations entre la place de la femme dans la société (les valeurs et les exigences spécifiques que cette dernière impose -ou propose- aux femmes), et les éventuelles conséquences individuelles (formation du caractère, conséquences morales, traits psychologiques...) C’est ainsi que nous étudierons l’évolution de la condition féminine au XVII etXVIII siècle sur le plan domestique, politique, social, selon les principes philosophiques et religieux.
LA CONDITION féminine AU XVII siècle :
Le rôle de la femme au XVIIème siècle est incertain et cela d’un point de vue social, politique, religieux ou sur le plan domestique .

L'église veut que la jeune femme fonde un foyer en apprenant les futurs tâches familiales dans un couvent tandisque les moralistes ( auteurs qui écrivent sur les mœurs comme ici Molière ) veulent qu'elles soient présente dans les salons, les réunions ... et qu'elles apprennent à recevoir du monde, les bonnes manières, à danser, à jouer un instrument de musique ... En effet, de nombreux stéréotypes concernant l'éducation des filles sont restés les mêmes durant les dernières décennies et n'ont évolué queassez récemment quant au partage des tâches domestiques : plus de la moitié des filles de plus de onze ans y dédient quotidiennement au moins une heure alors que près de la moitié des garçons n'y consacrent que moins d'une demi-heure par jour comme l’explicite Fénelon dans son dernier C_hapitre premier _où il conclue en présentant des données chiffrées : « 30% des garçons ne consacrent qu’une demiheure par jour au travaux de ménage » . Fénelon fait partie des premiers à s’intéresser au XVII siècle à l’aspect moral de la jeune fille : « L’ignorance d’une fille est cause qu’elle s’ennuie » « La pente aux plaisirs »
À âge égal, il est généralement demandé davantage aux filles qu'aux garçons : « gouverner leurs ménages et obéir à leur maris sans raisonner » (_Fénelon_) et celles-ci se trouventchargées de davantage de responsabilités au sein de la famille : menus services et travaux ménagers, courses ou préparations alimentaires, garde des frères et sœurs plus jeunes si les parents travaillent. C’est là que Fénelon aborde les inconvénients des éducations ordinaires s’étant inspiré de ses anciens ici Molière « Elle manque d’expérience et d’autorité » « Prisonnière du travail des mains »Ainsi en 1662 Molière porte une critique de l’éducation des jeune filles dans «_L’école des femmes _» qui constitue une véritable comédie humaine et des mœurs .Dans cet acte III Arnolphe, aussi appelé M. de La Souche, est un homme d’âge mûr qui aimerait jouir du bonheur conjugal, mais il est hanté par la crainte d’être trompé par une femme. Aussi a-t-il décidé d’épouser sa pupille Agnès, élevéedans l’ignorance, recluse dans un couvent.Agnès présente la jeune fille typique de l’époque, retirée dans un couvent elle a vécu isolée de toute source de savoir et de connaissances. Arnolphe inculque à sa future épouse les rudiments des devoirs conjugaux, sans oublier les terribles effets de l’infidélité : « Votre sexe n’est là que pour l’indépendance » ( L 699 ) « Ces deux moitiés pourtant n’ontpoint d’égalité » (L 702) « L’une est moitié suprême et l’autre subalterne » (L703) « L’une en tout soumise à l’autre qui gouverne » (L704) Bien sûr en bonne femme de l’époque ellesemble se résigner à ce triste avenir . La récurrence su mot « enfers » dans le texte fait référence à la vision d’ Arnolphe, le mariage est tout sauf une histoire d'amour. C'est un engagement inégal : la femme doit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'Education féminine au XVIII siecle
  • Condition féminine au siècle des Lumières
  • La condition féminines au xixème siècle
  • Quels sont les obstacles à l’apparition du système représentatif en France à la fin du XVIIIe siècle ?
  • condition féminine au 19 ème siècle
  • Voyages et decouverte du xvii eme-xviii éme siecle
  • Question sur le corpus les formes d'argumentation au xvii et xviii siècles
  • genres et formes de l'argumentation au xvii et xviii e siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !