La connaissance scientifique abolit-elle toute croyance ?

2500 mots 10 pages
La connaissance scientifique abolit-elle toute croyance ?

→ La croyance et la connaissance sont deux choses opposées : croire / savoir.
→ La croyance apparaît comme un défaut, une imperfection non ?

La connaissance : vient du latin cognito qui signifie l'action de connaître. Acte par lequel l'esprit ou la pensée saisissent l'objet ou se le rendent présent, en s'efforçant d'en former une représentation exprimant parfaitement cet objet. D'après Aristote → p 259 dico de Philo.

Une connaissance scientifique : quelque chose que l'on prouve, qu'on connait à travers une expérimentation et dont on connait les différents principes. En gros, c'est une connaissance rationnelle car on connait toute les étapes de la formation de cette connaissance.

Abolir : réduire à néant, anéantir, détruire. Supprimer ! Donc, c'est une opposition entre connaissance scientifique et croyance. On ne peut pas penser, dans cette question, que les deux termes sont rapprochés !

Croyance : vient du latin credere qui signifie croire, faire foi. Assentiment de l'esprit à une vérité (d'un ordre transcendant, Dieu, …) sans justification rationnelle, certitude non rationnelle, synonyme de foi, ex: Dieu. Kant dit que c'est le « milieu entre l'opinion et le savoir ». C'est une adhésion incertaine, par opposition au savoir. Descartes dit que → AàZ p 97. Peut-on rapporter la croyance au même point que l'opinion ? Puisque si on pense au fait que l'opinion est non réfléchis, on peut aussi croire quelque chose alors que c'est faux, même si on est vérace, et c'est pas un peut de l'opinion aussi ?

Croire que / Croire en.

Introduction :

Def' des termes du sujet : La connaissance vient du latin cognito qui signifie l'action de connaître. C'est l'acte par lequel l'esprit ou la pensée saisissent l'objet ou se le rendent présent, en s'efforçant d'en former une représentation exprimant parfaitement cet objet. Le fait qu'ici elle soit scientifique résulte de quelque chose que l'on prouve,

en relation