La démocratie athénienne

469 mots 2 pages
Un citoyen athénien est défenseur de l’éphébie (système de formation civique des jeunes gens) jusqu’à 60 ans. Ce "service militaire" de l'époque durait deux années : la première, le jeune homme effectuait une tournée des grands sanctuaires; ensuite, deux instructeurs, nommés par le peuple, apprenait à l'éphèbe à se servir de diverses armes (arc, javelot...). La seconde année, ils recevaient de la cité un bouclier rond et une lance, puis ils s'en allaient tenir garnison dans des forts aux frontières du territoire. Après ces deux années de service, ils devenaient des citoyens à part entière et pouvaient exercer pleinement leurs pouvoirs à l'Agora (place publique).

Il y avait de nombreuses différences de revenus entre les citoyens. Ceux-ci pouvaient aussi bien être médecins, qu'agriculteurs. Pour éviter que les richesses ne se répercutent sur la politique, il a été mis en place un double système : 
- les liturgies : les citoyens les plus riches devaient de temps à autre donner de l'argent à la cité, dans le but d'armer un bateau, ou de participer à la construction d'un temple. 
- les mishtoï : il s'agissait de contributions données par la cité aux petits commerçants et aux agriculteurs lorsqu'ils se rendaient à l'Agora afin d'exercer leurs pouvoirs démocratiques. Ce qu'il ne gagnaient pas dans la journée leur était ainsi "remboursé". 
On peut néanmoins remarquer que les citoyens les plus riches qui ne travaillaient pas pour gagner leur vie avaient bien plus de temps à consacrer à la politique ; ils étaient donc plus influents et plus puissants.

Chaque tribu élisait 50 représentants nommés pour un an à l'Ecclésia. Ensuite, chaque dixième d'année, une tribu présidait la Boulè (institution comptant 500 membres décidant des lois à lui soumettre). Cette permanence était appellée Prytanie. Chaque jour, un membre de cette tribu était tiré au sort pour présider les débats : il devenait alors Epistate. La Boulè décidait des ordres du jour, puis les lois étaient

en relation

  • Démocratie athénienne
    870 mots | 4 pages
  • la democratie athénienne
    434 mots | 2 pages
  • Démocratie Athénienne
    1265 mots | 6 pages
  • La démocratie athénienne
    581 mots | 3 pages
  • Democratie athenienne
    722 mots | 3 pages
  • La democratie athenienne
    4841 mots | 20 pages
  • democratie athenienne
    518 mots | 3 pages
  • La démocratie Athénienne
    435 mots | 2 pages
  • Democratie Athénienne
    996 mots | 4 pages
  • La démocratie athénienne
    9574 mots | 39 pages