La déportation et la résistance

Pages: 7 (1544 mots) Publié le: 15 octobre 2012
Introduction :
df

Plan :
1 le fonctionnement des camps, guetthos, camps des femmes, conditions de vie presentation de l univers concentrationnaire ; difference entre deux camps
2 resistance dans les camps qu est ce que c est resister, les differentes formes solidarite petits actes sabotage, resistance intellectuelle
dans les camps d extermination et les revoltes
4 sortie des camps,personne n y a cru il se sont tus mais maintenant temoignages

I L’univers concentrationnaire nazi

1 : Qu’est ce que la déportation ?
Définition :
La déportation : « bannissement ». Emprunté du latin deportatio, « charroi, transport », en latin classique, et « déportation, exil », en bas latin juridique. La déportation est le fait de déplacer des détenus (hommes, femmes et enfants) contre leurvolonté dans des wagons à bestiaux. Ces détenus subissent la déportation et sont donc appelés déportés. Ils sont ensuite dirigés vers les camps de concentration ou d’extermination. Il existe deux grandes catégories de déportés : les déportés politiques et les déportés dits « raciaux ».
Les déportés politiques. Ce sont les résistant(e)s et autres opposants aux nazis et au régime de Vichy. Parcequ’ils sont contre ce régime, parce qu’ils se battent pour leur liberté, ces hommes et ces femmes (de toutes nationalités, âges ou professions) sont déportés. La déportation politique est donc une mesure de répression, de punition qui prend réellement de l’ampleur à partir de janvier 1943, et qui devient alors massive. Depuis la France, environ 86 000 personnes (dont 60% de survivants) ont étédéportées par mesure de répression pendant la seconde guerre mondiale.
• La déportation raciale. Contrairement aux déportés politiques qui sont déportés pour ce qu’ils ont fait, les déportés raciaux sont déportés pour ce qu’ils sont. Les juifs et les Tziganes sont principalement victimes de cette déportation. Les nazis, mais aussi le gouvernement français du maréchal Pétain, les considèrent commedifférents, inférieurs, comme des ennemis et des parasites à éliminer. Dans toute l’Europe dominée par l’Allemagne d’Hitler, Les déportations de familles entières ont lieu, pour la seule raison qu’elles sont nées juives. Près de 76 000 hommes, femmes et enfants juifs ont été déportés depuis la France pendant l’occupation vers les camps d’extermination en Pologne. Le gouvernement français participealors activement aux arrestations et aux déportations.

II La résistance
La résistance est un acte réalisé contre les nazis, contre les camps de concentration et d’extermination et contre sa loi. Mais la résistance dans les camps peut être très variée. On pourrait croire que la Résistance dans les camps est telle qu’on la conçoit pendant l’occupation (organisation, actions armées, récolte derenseignements, diffusion de tracts, etc.) Or, le contexte du camp n’est pas favorable à ce type d’actions. Les déportés sont affaiblis et les S.S sont en plus grand nombre et mieux armés. Ils peuvent don facilement empêcher une rébellion de déportés. Les cas d’actes visibles de résistance sont donc extrêmement rares. Résister dans un camp, c’est avant tout résister à l’humiliation et au mépris.C’est tenir coûte que coûte, jusqu’au bout. La Résistance est donc d’abord physique et morale. Résister, c’est rester en vie et conserver sa dignité. Enfin, dans ce système prévu pour dresser les êtres les uns contre les autres, faire preuve d’humanité et de solidarité envers ses camarades de déportation constitue aussi une véritable forme de résistance. Résister c’est donc aussi se serrer les coudes.Ce type d’actions est donc surtout clandestin, caché.

B dans les camps d extermination
Ces formes de résistance sont bien sûr valables pour les déportés dits « raciaux » qui échappent à la chambre à gaz et entrent dans le camp comme à Auschwitz-Birkenau. Mais dans ces camps d’extermination, la résistance
1. Informer le monde entier
• Briser le secret. Dans le plan des nazis, personne...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Résistance et déportation
  • Résistance et déportation !
  • Base pour concours de la résistance et de la déportation
  • Concours national de la résistance et de la déportation 2011
  • Conférence sur la résistance à partir de documents conservés au département de la résistance et de la déportation.
  • Concours national de la résistance et de la déportation 2012-2013
  • Discours concours national de la résistance et de la déportation 2009
  • Deportation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !