La différence

1107 mots 5 pages
POLITIQUE : Le déclin somme toute relativement rapide de ces royaumes amène à s'interroger sur la fragilité apparente et la nature des monarchies hellénistiques ainsi que sur la permanence de l’autre grande structure politique héritée du monde grec, la cité.
Les divisions politiques du monde hellénistique sont ainsi partiellement contrebalancées par cette circulation des hommes et des pratiques culturelles et sociales.

RELIGIEUSE : Un nouveau culte apparaît, fondé sur une sorte de clientélisme. Cette nouvelle forme de souveraineté signe la mort de la religion 'civique' traditionnelle qui sous-tendait les rapports entre Alexandre et ses sujets. Par ailleurs, les armées des royaumes disparaissent presque toutes. Des mercenaires se battent au service des mieux payants. Un nouveau monde émerge.
Dans la religion plus que partout ailleurs, le monde hellénistique apparaît comme un monde angoissé.

Jamais la magie n'a connu pareil succès. L'astrologie et l'alchimie se développent, ainsi qu'une nouvelle forme de pensée religieuse : l'hermétisme, autour d'un Hermès Trismégiste (« trois fois très grand »). L'époque hellénistique est aussi une période importante dans l'évolution du judaïsme, d'autant qu'une forte communauté juive, rapidement hellénisée, vit à Alexandrie. La traduction de la Bible en grec, l'adoption de concepts grecs (un même terme, Hypsistos (« le Très-Haut »), qualifie aussi bien Zeus que Yahvé dans les inscriptions) prouvent la forte influence – même sur une religion apparemment irréductible comme la religion juive – de ces syncrétismes nés de l'hellénisation de l'Orient ancien.

SCIENTIFIQUES : Certaines productions politiques et culturelles du monde grec ont eu un rôle majeur dans le développement de la civilisation occidentale. On[Qui ?] estime souvent que les Grecs sont à l'origine d'une nouvelle manière d'appréhender le monde affranchissant la pensée des dogmes religieux et mettant l'homme au cœur de leurs réflexions. On les considère comme

en relation

  • La difference
    453 mots | 2 pages
  • La différence
    1198 mots | 5 pages
  • les differences
    357 mots | 2 pages
  • La différence
    413 mots | 2 pages
  • Les differences
    13380 mots | 54 pages
  • Différence
    733 mots | 3 pages
  • La différence
    848 mots | 4 pages
  • La difference
    327 mots | 2 pages
  • La différence
    434 mots | 2 pages
  • Différences
    1145 mots | 5 pages