La iii ème république

Pages: 6 (1284 mots) Publié le: 22 juillet 2010
Les chambranles kanaks :

Les océaniens ont développé de nombreuses cultures autonomes et variées. Dans la plupart d’entres elles, les arts tiennent une place fondamentale car ils sont facteurs essentiels d’intégration à la vie sociale et religieuse.
Nous avons choisi d’étudier les chambranles kanaks car elles sont les plus représentatifs de la sculpture monumentale kanake, liées au décor dela grande case.
« Gardiens de la porte de la grande case », les chambranles sont deux plaques de bois sculptées en bas relief de part et d’autres de l’entrée. Les kanaks les représentent comme des gardiens vigilants pour en éloigner les esprits malveillants. Or elles ont aussi une fonction pratique, qui consiste à tenir appliqué l’extrémité des supports qui maintiennent les matériaux de la paroide la case, paille, peau de niaouli ou nattes, contre les poteaux du tour de case formant l’entrée. L’appellation « chambranle » désigne techniquement un élément porteur. C’est donc abusivement qu’on a nommé les deux appliques plantées de chaque côté de la porte, à l’extérieur de la grande case. Toutefois l’usage en étant très répandu, cette nomination sera gardée. En langue xââracùù : xäbapichöö se traduirait par les « teneurs de peaux de niaouli », description plus conforme à ces pièces.

A Hienghène, les chambranles sont désignées par jovo le plus souvent. La mission de ces gardiens, qu’on prétend muets, consiste à refouler ceux qui entrent dans la maison des hommes sans autorisation ou avec des intentions belliqueuses. Les jovos sont alors prévenus par le thabhoap ou katara, unvisage sculpté placé juste en dessous du seuil et qui surveille les entrées. L’entrée est donc interdit aux femmes. Le sens particulier de ce terme reste à préciser car ils pourraient dénommer soit toute la sculpture, soit la partie supérieure de la sculpture, le visage.

Les anges gardiens

DESCRIPTION DE L’OBJET

Les chambranles sculptées ont une épaisseur qui varie de 5 à 18 cm selonl’endroit de la mesure, une hauteur de 1,70 m à 2,4 m et une largeur de 0,50 m à 1,10 m. ils sont réalisés dans une pièce de bois lourd et à textures serrée, généralement du houp. Le dos de la pièce est légèrement évidé sur toute sa surface, lui donnant ainsi un profil incurvé qui en facilite l’application contre la paroi circulaire de la case. La partie supérieure de la sculpture est soit taillée entenon, soit munie de plusieurs trous circulaires de 2 à 4 cm de diamètre ou d’une seule ouverture rectangulaire d’environ 12 cm par 4 cm. Ces trous permettent l’amarrage de la sculpture par lianes à la panne sablière et aux poteaux du tour de case qui forment la porte. Le pied est enfoncé au maximum d’environ 20 cm dans le sol ; mais le plus souvent ils sont retenus par le tertre circulaire de lacase.
Le haut de la sculpture porte toujours (sauf certaines pièces) une représentation du visage humain. Le front est souvent ceint d’une sorte de couronne à chevrons décrite comme la figuration du cordon de la fronde que les hommes portaient comme objet de leur coiffure.
Le nez souvent développé. Parfois la langue est étirée hors de la bouche. Jean Guiart dans l’Art autochtone dit : «  Quand lalangue s’étale largement au sortir de la bouche, c’est afin d’exalter la puissance et la sagesse de l’aïeul, car pour l’indigène, l’action de ce muscle subtil est tout ensemble pensée, action et parole ».
On trouve parfois des accessoires ornementaux représentés comme le peigne qui, selon le sens de son implantation indiquerait la virilité ou la féminité de la figure. Certains expliquent que cetemplacement du peigne indique le rang de l’individu.
Le bas du chambranle est recouvert de motifs géométriques dont la variété est suffisamment restreinte pour permettre d’identifier leur origine régionale. Le traitement du visage donne des informations précises sur ce point. Il est important de remarquer que la paire de chambranle peut être constituée de pièces dépareillées dans le style...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Commetaire constitution iii eme république
  • Régime politique de la iii ème république
  • III ème et IV ème République Française
  • France sous la III eme République
  • L'organisation constitutionnelle de la iii ème république est elle équilibrée?
  • Passage de la iii ème république au ii nd empire
  • Les débuts de la iii ème république (1870-1914)
  • Le president du conseil sous la iii eme et iveme republique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !