La liberté

Pages: 10 (2315 mots) Publié le: 22 août 2011
La liberté

Concept de liberté
Le concept de liberté divise schématiquement les philosophes en deux camps : d’une part, ceux qui en font le fondement de l'action et de la morale humaines (Epicure, Descartes, Kant) et d’autre part, ceux qui nient une quelconque transcendance de la volonté par rapport à des déterminismes (Démocrite, Spinoza, Nietzsche). « Se déterminer à » ou « être déterminépar » : tel semble être tout l’enjeu d’une vie au cours de laquelle s’opposent d’une part le «destin » soit déjà écrit soit inévitable et d’autre part « le libre arbitre » de la volonté de l’individu.

Promenade à travers les doctrines philosophiques occidentales
Les mythologies grecques et romaines sont dominées par « Le Destin », ou « La Destinée », divinité aveugle, inexorable, supérieureaux autres divinités. Le Destin est cette fatalité suivant laquelle tout arrive dans le monde. C’est, la doctrine stoïcienne . Pour Cicéron, c’est l’expression de l’ordre imprimé à l’univers par la raison divine, le logos.

A la fin du IVème siècle, apparaît la notion de « libre arbitre ». C’est la propriété donnée à la volonté humaine de se déterminer librement, à agir et à penser, par elleseule. Ce concept a été forgé par la théologie chrétienne, afin d’imputer la responsabilité du mal à l’homme. Selon Augustin d’Hippone « Dieu a conféré à sa créature, avec le libre arbitre, la capacité de mal agir, et par là même, la responsabilité du péché ». La volonté est un bien, dont l’homme peut certes abuser , mais qui fait aussi sa dignité. Face à ses adversaires, Augustin nuance ses propos.S’il affirme, l’existence du libre arbitre contre les Manichéens qui attribuaient au divin la responsabilité du mal, contre les Pélagiens, il en minimise le rôle, sous prétexte que l’homme a, par le péché originel, perdu l’usage de cette faculté . Seule la grâce, gratuitement octroyée par Dieu, peut alors sauver l’homme. Ces nuances seront largement utilisées par les catholiques et les protestants. Leconcept de péché originel associé au libre arbitre responsable du mal, a conduit à une perpétuelle mortification.
Le concept inventé par Augustin d’Hippone sera approfondi par Thomas d’Aquin qui retiendra d’Aristote, la notion de libre arbitre associant la volonté (spontanéité) et la raison (intentionnalité), et fondant la responsabilité de l’individu devant les lois morales, pénales et divines.Pour Thomas d’Aquin, c’est la volonté, plus que la raison qui joue le rôle moteur.
Ceci a façonné la culture chrétienne, dominée par la conviction de la liberté de l’homme et par sa capacité à maîtriser le cours des événements, en bien ou en mal. Mais l’accent mis à sur la notion de péché originel a privilégié les effets pernicieux.

A cette liberté, s’opposent le fatalisme et ledéterminisme.
On parle du fatalisme musulman, car l’Islam affirme la détermination inconditionnelle du devenir par la volonté de Dieu tout-puissant. Dans une sourate, qui rapporte la démoralisation suite à une défaite, face aux défaitistes qui affirmaient que « les nôtres n’auraient pas été tués ici s’ils nous avaient écoutés », le Coran répond que l’heure de notre mort est inconditionnellement fixée par Dieude sorte que nous mourrons à l’heure dite, quoi que nous ayons fait, que nous soyons restés chez nous ou que nous ayons livré bataille.

Le fatalisme connut un renouveau au siècle des Lumières, avec des philosophies matérialistes inspirées du déterminisme spinoziste dont Diderot est le plus éminent représentant.
Pour lui, le caractère inné modifié par l’éducation dirige les jugements et lavolonté. Parmi les causes altérant le comportement inné de l’homme, figurent les châtiments et les récompenses, qui « modifient » l’homme en l’incitant à respecter les lois et l’ordre social. Ceci restaure la responsabilité de l’être. Pour certains, le fatalisme peut être la source de modestie et de clémence.

Pour le déterminisme, la succession des événements et des phénomènes est due au...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La liberté
  • Liberté
  • Liberté
  • La liberte
  • Liberté
  • La liberté
  • Liberté
  • Liberte

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !