La littérature libertine

1418 mots 6 pages
La littérature libertine

PRÉSENTATION

Le libertinage, est un courant de pensée, né en France au XVIIe siècle, qui s’épanouit durant tout le XVIIIe siècle, et se manifeste par la revendication d’une liberté accrue. Héritier de l’humanisme, le courant libertin annonce les Lumières.

Des limites n’ont toujours pas été trouvées quant au libertinage, par conséquent aucune définition exacte n’existe.

Ce courant idéologique part de la philosophie de Gassendi, penseur du XVIIème siècle. Les libertins (libres penseurs) se détachent de la religion officielle, le christianisme, se moquent des pratiques religieuses, manifestent leur indépendance de la pensée et tendent à donner à l’existence humaine un sens uniquement terrestre. Il assure la transition entre l’humanisme de la Renaissance et la philosophie du siècle suivant, celui des Lumières. Cyrano de Bergerac est le représentant le plus éminent de la pensée libertine. Dom Juan, héro tiré de l’œuvre de Molière, est emblématique de cette attitude.

LIBERTIN

Le mot « libertin » vient du latin libertinus, signifiant « affranchi, libéré ». Ce terme, qui s’appliquait dans la Rome antique aux esclaves affranchis, tout juste sortis de leur servitude, possède un caractère péjoratif en français. Au XVIe siècle, le terme s’applique, sous la plume de Jean Calvin, à des membres de sectes anabaptistes qui se sont affranchis de certains dogmes religieux, signification ensuite reprise pour définir les écrivains libertins, libérés de leur religion.

Libre penseur, le libertin désigne par glissement de sens, dès le XVIIe siècle, un épicurien, une personne qui cherche le plaisir partout. Le libertinage a alors une forte connotation morale et désigne tous ceux qui ont des « mœurs légères », qui sont « débauchés ».

LES PREMIERS LIBERTINS : LE GOÛT DE LA PROVOCATION

Au début du règne de Louis XIII, la censure devient quasi-inexistante. Dans ce contexte, notamment à partir de 1620, de jeunes aristocrates cherchent à

en relation

  • Histoire libertin littérature
    282 mots | 2 pages
  • Libertinage
    1009 mots | 5 pages
  • Le libertinage
    1142 mots | 5 pages
  • Dossier peinture libertine
    548 mots | 3 pages
  • Lecture analytique de la lettre lxxxi des liaisons dangereuses
    1591 mots | 7 pages
  • Sexe et gourmandise dans les romans libertins du xviii° siècle
    4035 mots | 17 pages
  • mouvement libertin
    2085 mots | 9 pages
  • Choderlos de laclos, les liaisons dangereuses
    5714 mots | 23 pages
  • Les Liaisons Dangereuses
    7600 mots | 31 pages
  • Exposé - le libertinage dans "manon lescaut"
    1098 mots | 5 pages