La monarchie carolingienne

1102 mots 5 pages
1. La monarchie à l'époque mérovingienne

Le pouvoir suprême prend un caractère différent de ce qu'il était de ce qu'il était sous l'empire romain. A Rome, l'empereur romain était considéré non comme le propriétaire mais comme le dépositaire de la souveraineté, souveraineté qu'il exerçait au nom de l'état. Ainsi à l'époque romaine la notion d'état servait à assurer la continuité du pouvoir et elle donnait un fondement à l'autorité impériale. Tout au contraire, à l'époque franque, sous les mérovingiens, le roi considère le pouvoir royal comme sa propriété au même titre et dans les mêmes conditions que les autres éléments de sont patrimoine. On a une confusion entre les notions de propriété privée et la notion de souveraineté du pouvoir royal. En conséquences il n'y a plus de pouvoir public, le pouvoir c'est le roi. Le mot ''publicus'' sert désormais à designer ce qui appartient au roi. A l'époque mérovingienne, il n'y a pas d'ordre public on a la paix du roi, pas de justice publique à la place on à la justice du roi, ni de finances publiques. Le roi n'est pas un chef d'état au sens romain et ce n'est pas non plus un chef d'état au sens moderne, le roi mérovingien est en fait un chef militaire et il a le titre en latin ''rex francorum'' c'est à dire le roi des francs, c'est à dire le chef militaire de la tribu des vainqueurs. Le roi mérovingien n'est pas le roi d'un royaume. En tant que 'rex francorum', le roi mérovingien est un chef, un patron qui exige l'obéissance de tous ses sujets, mais il assure à ces mêmes sujets la protection. A l'époque, en France, il y a une très grande insécurité. Cette obéissance est de nature contractuelle et personnelle car elle est fondée sur des liens d'hommes à hommes, elle est fondée sur la fidélité personnelle au roi et non pas une fidélité prêtée à l'institution royale. Les rois mérovingiens des 6ème et 7ème siècles exigent de leurs hommes libres (les grands du royaume : les leudes), ces leudes vont prêter serment de fidélité au

en relation

  • La monarchie à l'époque mérovingienne et la royauté à l'époque carolingienne
    1804 mots | 8 pages
  • La conception du pouvoir sous les monarchies franques
    1021 mots | 5 pages
  • La conception du pouvoir dans les monarchies franques
    1802 mots | 8 pages
  • Monarchie
    1096 mots | 5 pages
  • Droit romain et droit germanique sous les monarchies franques.
    1887 mots | 8 pages
  • Modes de preuves
    667 mots | 3 pages
  • Epoque franque
    1858 mots | 8 pages
  • La conception du pouvoir chez les francs
    1407 mots | 6 pages
  • Transformations rurales et mutations seigneuriales du Xe siècle au début du XIVe siècle
    3733 mots | 15 pages
  • L'evolution du droit chez les francs du 5eme au 10eme siècle
    2110 mots | 9 pages