La moontée de l'absolutisme au 16ème

Pages: 27 (6566 mots) Publié le: 5 mai 2010
La monarchie absolue est une forme de régime politique qui prévaut en France aux 16ème et 18ème siècle. Pourtant, elle est en gestation depuis le Moyen-âge, Philippe le bel passe ainsi pour un roi absolu, de même que louis XI.
Au cours du 16ème, vont être abordés et élaborés les fondements de la doctrine absolutiste, notamment par Jean Bodin.
L’on doit ici clairement distinguer les termes de« monarchie absolue » qui désignent un concept juridique et politique, et d’ « absolutisme » qui renvoie à une doctrine ou théorie politique.

FIN DU MOYEN-AGE

C’est la période de toutes les crises pour l’occident.
- Crise démographique : peste noire en 1347 à Marseille puis dans tout le royaume ; elle se déclare en même temps que la guerre de 100ans, la population passe de 17millions à10millions.
- Crise politique : Europe marquée par une grande instabilité des frontières.
- Crise de l’église : notamment avec le grand schisme de 1347, crise pontificale marquée par l’opposition des papes d’Avignon et des papes romains ; elle s’achève en 1417 avec la réforme protestante.

LE POUVOIR DURANT L’ANCIEN REGIME

L’époque moderne marque l’arrivée à maturité des institutions politiques etpubliques qui sont libérées des entraves de la féodalité qui contenait tous les vestiges de la période franque, d’un pouvoir qui semblait alors archaïque. 

A partir du 16ème, la puissance de la monarchie absolue progresse par à-coups.
Les idées politiques qui ont servi cette monarchie absolue étaient dans l’ère du temps depuis le Moyen-âge, mais elles vont se développer, et connaître au 16èmeleur point culminant. Est élaborée la doctrine de la monarchie absolue, qui connaîtra sa fine pointe avec l’œuvre de Jean Bodin.
Cette doctrine entraînera des thèses d’opposition, mais se réalisera et trouvera une application concrète avec l’arrivée au pouvoir des Bourbons à la fin du 16ème, et notamment avec les règnes d’Henri IV et de Louis XIV.
Mais, à côté de cette montée en force del’état, il y aura crises et critiques, faiblesse des institutions qui viendront limiter les progrès accomplis. La monarchie absolue restera toujours une monarchie limitée.

LES FONDEMENTS DOCTRINAUX DE LA MONARCHIE ABSOLUE

Théologiens et civilistes ont servi le roi, et cet effort de restauration royale porte ses fruits.
La monarchie absolue est également servie par l’histoire et ses évènementsglorieux.
La France est sortie glorieuse de la guerre de 100ans, ce qui augmente les moyens de l’état et en particulier les moyens financiers : l’impôt est devenu permanent depuis 1439, et le roi n’a plus besoin du consentement des Grands pour le lever.
La Victoire de Castillon en 1453 vient exalter le roi et affaiblir la féodalité.

Au début du 16ème, la France connaît un grand bonheur et unelongue période de stabilité, avec notamment les deux règnes particulièrement glorieux de François Ier et Henri II. Avec ces deux rois dont les règnes s’étendent de 1515 à 1559, les théoriciens ont parlé d’une première monarchie absolue.
Toutefois, ce bonheur va être rapidement contrarié par les guerres de religion qui ont divisé le royaume. Les doctrines qui ont servi le roi vont être bousculées parles critiques contenues dans les thèses d’opposition. Deux systèmes de pensée vont alors s’affronter : celui romain et absolutiste de la monarchie absolue, et le système d’opposition qui sera libéral.

LE TRAVAIL DOCTRINAL AUTOUR DE LA ROYAUTE

L’institution d’Etat souverain et indépendant est acquise depuis le Moyen-âge, les royaumes se sont habitués et ont exercé la souveraineté. Le termede « souveraineté », ou « superanus » apparaît au 13ème, et dès cette époque la doctrine sert la puissance royale.

- LES REFERENCES DOCTRINALES DE L’ABSOLUTISME

Dès le Moyen-âge, des formules viennent dire la réussite royale :
St Louis s’aimait dire qu’il n’y a qu’un seul roi en France : «  Le roi n’a point de compagnon en sa royale majesté ».
En effet, le roi est un monarque, il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'absolutisme
  • L'absolutisme
  • L'absolutisme
  • Les limites de l'absolutisme
  • Naissance de l'absolutisme
  • La fin de l'absolutisme
  • Les parlements et l'absolutisme
  • L'absolutisme et la modernisation

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !