La mort de manon lescaut l'abbé prévost.

Pages: 7 (1569 mots) Publié le: 21 mai 2010
Introduction :
L’histoire du chevalier Des Grieux et de Manon Lescaut est une œuvre écrite par l’Abbé Prévost en 1731. Le passage à étudier se situ à la fin du roman. Des Grieux fait le récit de ses aventures à l’homme de qualité Renoncour. Il s’agit d’un récit parfaitement chronologique. Cet extrait se déroule après le duel avec Synnelet (neveu du gouverneur qui veut épouser Manon). Des Grieuxest blessé au bras, Manon et lui sont en fuite dans le désert. On se demandera : De quelle manière Prévost dépeint-il la mort tragique de Manon ? Deux thèmes seront abordés : tout d’abord nous analyserons la démonstration de l’amour puis la mort de Manon.

La démonstration de l’amour :
Dès le début du passage, on voit que Des Grieux et Manon sont très proches. Il y a plusieurs marquesd’affections qui apparaissent, on dénote une parfaite complicité entre les deux êtres. En effet on remarque qu’il y a un besoin inné d’apporter ses services à l’être aimé, « satisfaire sa tendresse » est avant tout un plaisir personnel qui se transforme en preuve d’amour pour l’autre. Une foi que Manon est arrivé au paroxysme de son désir, c’est au « tour » de Des Grieux de montrer son dévouement pourelle. D’une manière classique l’homme se doit de subvenir aux besoins de sa bien aimée, il se doit de la protéger. On voit que Des Grieux se comporte tel un homme de son rang, il se « dépouille de ses habits ». Prévost utilise le style indirect libre « malgré elle » pour rapporter les propos de Manon. On comprend alors qu’elle proteste, elle ne veut pas que Des Grieux enlève ses habits, mais ilréussit à la persuader « Je la fis consentir ». On remarque que même dans le désert, Des Grieux cherche à atténuer le désarroi de Manon en lui cédant ses vêtements. On observe un contact physique très important, qui surplombe le récit « J’échauffai ses mains » « en touchant ses mains » « Je les approchais de mon sein » « le serrement de ses mains » « des marques d’amour » ce qui met en évidenceleur union et leur passion intense. De façon traditionnelle le lexique des soins corporels est inséparable du vocabulaire amoureux. La situation est romanesque : la fuite de deux amants dans la nuit en plein désert. Ils n’ont pas de feu de bois, aucun moyen pour se protéger du froid, alors Des Grieux utilise « la chaleur de ses soupirs » et de « ses baisers ardents ». Des grieux se dévouetotalement pour Manon, c’est un amour démesuré il veille sur elle « la nuit entière », l’amour qu’il ressent pour elle est un enchantement qui le dépasse et qui le conduit à la folie et à la perte de soi, on retrouve ici le jansénisme, il prend un être humain pour un être divin, c’est ça qui le conduira à la fatalité. Des Grieux s’adresse aux puissances célestes ce qui montre l’intensité de leurdésespoir il prit alors « Le ciel », il demande de l’aide. Puis on note une apostrophe « O Dieu ! » il cri à l’injustice, il s’insurge devant un tel abandon, en une phrase on relève trois points d’exclamations ce qui marque son indignement face au destin. Des Grieux se plaît à se présenter comme une victime, il est persécuté par la fatalité, c’est une posture qu’il adopte pour qu’on éprouve de lapitié.
Première intervention du narrateur
Intervention du narrateur, il s’adresse au style direct à son recepteur le marquis de Renoncour avec de la réticence « Pardonnez », il annonce qu’il abrégera le récit de la mort de Manon « si j’achève en peu de mot un récit qui me tue » on note des propos hyperboliques. « Un malheur qui n’eut jamais d’exemple » Des Grieux se présente encore une foi commel’éternelle victime avec l’emploi du passé on constate que personne n’a jamais vécu une telle histoire, il est le seul. La fatalité plane sur cette intervention « toute ma vie est déstinée à le pleurer ». On relève que le contraste « qui me tue » et « toute ma vie » sert essentiellement à renforcer la situation tragique dans lequel il se trouve. « Toute ma vie est destinée à le pleurer »...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Manon Lescaut
  • L'abbé prévost : manon lescaut
  • Manon lescaut de l'abbé prevost
  • Analyse de manon lescaut de l'abbé prevost
  • Prologue l'abbé prévost: manon lescaut
  • Manon lescaut, l'abbé prévost : la rencontre
  • L abbé Prévost Manon Lescaut 1731 La mort de Manon
  • Fiche analytique de Manon Lescaut par l'abbé prévost

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !