La mosqéu de mértola

Pages: 7 (1574 mots) Publié le: 5 février 2011
Ministre de l’enseignement Supérieure et de la recherche Scientifique

Université des Sciences et de la Technologie d’Oran
« Mohamed Boudiaf »
U.S.T.O
« Mosquée de mértola »
Faculté : architecture et géni civil
Département : architecture
Module : hca

Présenter par :
* MIMOUNI Wassila Gr :04
* CHERIF Zineb Gr :01
Groupe : 2LMD

Année Universitaire : 2009/2010

Plan detravail

* Introduction
* Situation
* Église principale
* Identification
* Les modifications apportées à la mosquée
* La salle de prière
* Le mihrab
* Le minbar
* Le minaret
* L’intérieur de la mosquée
* Conclusion
* bibliographie

Introduction

* Isolée au milieu des vastes paysages de l'Alentejo, apparaît soudain toute blanche; mértola,dont elle a une importance histoire dans le passé, les monuments et les repères témoins de ce passé sont parsemés un peu partout dans la ville, toujours ceinturée par l'ancienne muraille, longue d'un kilomètre, et parmi elle son passé arabe qu’elle a su conservé une ancienne mosquée transformée en église qui est le reste le plus important de la période islamique

Situation et histoire

Lasituation géostratégique privilégiée de la ville de Mértola explique qu’elle fut dotée d’un château et d’autres structures défensives, civiles et religieuses. Elle fut conquise lors de la seconde expédition islamique menée contre les Wisigoths,

pendant la campagne de Musâ ibn Nusayr. Après avoir subi de nombreux bouleversements politiques, elle fut définitivement occupée par les Almohades en 1158.C’est de cette époque que des chercheurs comme Leopoldo Torres Balbás et Christian Ewert datent la construction de la mosquée. Suite à la conquête de la ville par Sancho II du Portugal en 1238, l’édifice changea de fonction et devint une église
Mértola: est une ville du sud-est de Portugal. C’est une municipalité du Portugal faisant partie du District de Beja ayant une superficie de 1292.8 km² etune population de 7 996 habitants

Le quartier islamique
L’un des plus importants vestiges de la mértola almohade est, certainement, le quartier bâti pendant le XIIe siècle et qui est devenu l’objet principal des travaux archéologiques en cours dans la ville. Ce quartier islamique s’est développé sur une plateforme délimitée par un ensemble de structures d’époque byzantine, qui se superposent etqui ont été, en grande partie, réutilisées.

La situation de la mosquée
A coté du quartier islamique se situait la mosquée, qui est a présent l’église de la ville. Bien qu’il existe des vestiges d’une occupation d’époque romaine, ce sont les éléments almohades de la construction qui sont les plus importants. On peut avoir une idée de l’aspect de la mosquée du XII siècle a partir d’un dessinfait 350 ans plus tard, avant la reconstruction qui l’a ensuite transformée radicalement .il est évident que Mértola a eu Tinmal comme modèle ;cela répond a la logique d’une diffusion de l’art almohade a partir du moment ou cette dynastie s’est affirmée comme détentrice du pouvoir. Le plan et l’organisation internes de la mosquée de Mértola suivent les canons de la mosquée marocaine, à uneéchelle beaucoup plus modeste. La construction est postérieure à 1153-1154, date de l’édification de Tinmal.

Église principale

* Le monument le plus important de Mértola est son église principale ( matriz), à l'origine mosquée construit entre les 12èmes et 13èmes siècles. Après que la conquête chrétienne de la ville, en 1238, la mosquée ait été transformée en église, mais sa structurearchitectonique a été laissé inchangé. Au 16ème siècle l'église a été partiellement transformée, avec un nouveau toit et un nouveau portail principal dedans La Renaissance modèle. Néanmoins, l'arrangement intérieur des nefs de l'église, avec quatre nefs et plusieurs colonnes, ressemble fortement à cela de la mosquée originale, et l'intérieur de l'église a toujours mihrab,. Dehors, l'église a quatre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !