La muse malade

Pages: 7 (1591 mots) Publié le: 27 février 2013
"Any where out of the world", Baudelaire, Petits poèmes en prose, 1868


INTRODUCTION : - Jean Nicolas Arthur Rimbaud : poète français qui s'est illustré durant la 2eme moitié du XIXème siècle.
-commence l'écriture de poèmes à l'âge de 15 ans et cessera subitement à 20 ans
-adepte de la modernité que l'on retrouve dans ses poèmes (prose notamment)
-idées marginaleset anti-bourgeoises que l'on retrouve dans ses poèmes et qui le conduisirent à une vie d'aventure et de voyage qui le mena en Afrique, en orient, Arabie...

L'oeuvre : -Une saison en enfer : recueil de poèmes en prose rédigé en 1873 à partir d'une ébauche rédigée quelques mois plus tôt et intitulée Le livre païen ou Le livre nègre.
-seule de ses oeuvres qui fut publiée, mais àtrès peu d'exemplaire cependant, probablement faute d'argent pour financer l'imprimerie.
-ouvre profondément marquée par la quête du salut du poète, par l'idée de la marginalisations et par une opposition violente, un réquisitoire à l'encontre de la société occidentale et de ses valeurs et traditions.
-Verlaine la qualifiera de "prodigieuse autobiographie psychologique" et loueracette "prose de diamant qui est la propriété exclusive de son auteur".



I. L'incommunication et le mal-être du sujet

*Sorte d'introduction au présent de vérité générale dans laquelle Baudelaire expose sa vision de la vie, qu'il compare à travers une métaphore à un hôpital, à laquelle il associe un champ lexical médical : "hôpital", "malade", "souffrir", "guérirait" + s'interroge quant à laquestion de l'"ailleurs" : "déménagement", adverbe de lieu "là"

*s'adresse directement à son âme, comme en témoignent les différents indices de l'énonciation : - déterminants possessifs "mon", "ton", "notre",
- pronoms personnels de 1ere et 2eme personne du singulier
: "je", "tu" → ce qui signifie que le locuteur, le poète, le "Je", s'adresse à un "tu", un destinataire : l'âme.Baudelaire tente de mettre en dialogue ce "Je" lyrique et son âme, il dit d'ailleurs précédemment qu'il discute souvent de cette question du déménagement, de l'ailleurs avec son âme, mais il se confronte ici au mutisme de cette dernière. Aucun échange n'a lieu, jusqu'au tout dernier paragraphe du poème.
- verbes aux premières et deuxièmes personnes du singulier

*l'âme est doncpersonnifiée car elle se présente comme un interlocuteur, le poète s'adresse à elle, elle a des "goûts", elle est capable "d'aimer" et de "crier".

*chaque sollicitation est un échec, de plus en plus cuisant.

*gradation dans la mise en valeur de ce mutisme : "ne répond pas", "reste muette", "pas un mot" + hyperbole "mon âme serait-elle morte?"

*la communication semble impossible mais le poète, lesujet lyrique tente de charmer son âme, de la séduire par des expressions hypocoristiques, s'inscrivant dans un lexique affectif et un lexique de la compassion : "pauvre âme".

*Puis, dans tout dernier paragraphe, l'âme répond enfin par la négation, le refus, le rejet de l'invitation et du voyage sont clairement exprimés, de même qu'un désir de mort, de manière implicite par l'expression "hors dece monde", par laquelle on peut comprendre en fait "hors du monde des vivants". L'âme semble donc souhaiter la mort, ce qui dans la religion chrétienne est impossible → l'âme, l'immatériel ne peut mourir, seul l'aspect matériel de la personne : son corps meurt. Il y a donc une sorte d'inversion de l'ordre religieux.

*La réponse de l'âme est violente, excessive, et contraste avec les expressionsaffectives du poète : termes "explosion" et "crie" témoignent de cette violence mais contrastent étrangement avec l'adverbe de manière "sagement", situé entre ces deux termes. L'association du verbe "crier" et de l'adverbe "sagement" forme une antithèse.

*Cette réaction violente finale de l'homme semble mettre un terme au dialogue intérieur du poète, qui se solde par une impasse. On a de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Charles baudelaine la muse malade
  • La Muse Malade Baudelaire Commentaire Dissertations et mémoires
  • Muse
  • la muse
  • Muse
  • Muse
  • La muse
  • Les musées

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !