La nausée - jean-paul sartre

649 mots 3 pages
La Nausée est un roman philosophique mais aussi un peu autobiographique de Jean-Paul Sartre, publié en 1938. C'est avec ce livre que Sartre atteignit une renommée qui se développera par la suite. En 1950, ce roman fut inclus dans la liste du Grand Prix des meilleurs romans du demi-siècle. Ce roman est le fruit d'un long parcours et d'une longue élaboration de huit années. Parti d'une approche philosophique de la conscience et de la contingence, le jeune professeur alors en poste au Havre élabore le projet d'un « factum », d'une analyse agressive d'une approche philosophique, qui se transforme en œuvre romanesque sous l'influence des lectures de Georges Duhamel. Il approfondit également l'aspect philosophique de l'œuvre en étudiant de près Husserl et la phénoménologie allemande, en particulier durant son séjour d'une année à la Maison académique française de Berlin en 1933-1934, séjour qui le laissera cependant aveugle à la réalité du nazisme. Il rédige plusieurs versions successives annotées par Simone de Beauvoir mais le livre est refusé par les éditions Gallimard en 1936 malgré l'aide de Paul Nizan. Il reprend son texte qui est finalement accepté au printemps 1937. Il devra cependant encore le modifier pour gommer certains passages « un peu libres » et supprimer une quarantaine de pages. Le titre initial choisi par Jean-Paul Sartre était Melancholia, sans doute par référence à la gravure du même nom de Dürer, mais Gaston Gallimard propose et impose le titre définitif La Nausée : l'ouvrage paraît en avril 1938 et est salué par l'ensemble du monde des lettres. La Nausée (1938) est le premier roman de Jean Paul Sartre (1905-1980). Comme toutes celles que par la suite il publie, c'est un roman dans celle qui fleuit argumental et des personnages sont au service de quelques thèses de caractère philosophique. L'oeuvre littéraire - romanesque ou dramatique - de cet auteur est, comme il se sait, inséparable de sa production philosophique dont un véhicule pur expressif

en relation

  • Jean-paul sartre la nausee
    416 mots | 2 pages
  • La Nausée de Jean-Paul SARTRE
    1201 mots | 5 pages
  • Roquentin et l'autre dans la nausée de jean paul sartre
    1996 mots | 8 pages
  • Commentaire littéraire de la nausée jean paul sartre
    1613 mots | 7 pages
  • La nausée analyse
    3143 mots | 13 pages
  • Existentialisme
    12447 mots | 50 pages
  • La Nausée - Fiche de lecture
    2376 mots | 10 pages
  • Paper La Nausee
    5266 mots | 22 pages
  • Sartrebio
    1772 mots | 8 pages
  • Sartre
    7765 mots | 32 pages