La nausee de sartre

13158 mots 53 pages
1

PRÉSENTATION DE L'ANALYSE EN «CONSTITUANTS IMMEDIATS»1 1. DÉFINITION: C'est Bloomfield qui a lancé l'expression de "constituants immédiats" (immediats constituents). Ayant observé que pour comprendre la "forme complexe" qu'est l'énoncé: Poor John ran away «Le pauvre Jean s'est enfui» il ne suffisait pas de reconnaître ses "constituants fondamentaux" que sont, d'après lui, les "cinq morphèmes: poor, John, ran, a- (forme liée apparaissant également dans aground, ashore, aloft, around) et -way " (Bloomfield, 1970, 153), il a précisé qu'il fallait aussi savoir "que les constituants immédiats de Poor John ran away sont les deux formes Poor John et ran away, chacune d'elles constituant à son tour une forme complexe; que les constituants immédiats de ran away sont ran, morphème, et away, forme complexe dont les constituants sont les morphèmes aet -way; et que les constituants de Poor John sont les morphèmes poor et John. Ce n'est que de cette façon, poursuit Bloomfield (1970, 153) qu'une analyse appropriée (c'est-à-dire une analyse qui tienne compte du sens) conduira aux morphèmes fondamentalement constituants". Une telle observation correspond à une expérience qu'a pu faire tout jeune latiniste ou germaniste, lorsqu'il s'est trouvé devant une phrase un peu complexe: il avait beau connaître le sens de tous les mots, il n'arrivait pourtant pas à comprendre et à traduire la phrase, parce qu'il ne voyait pas comment ces différents mots, pourtant connus, s'organisaient entre eux, parce qu'il n'était pas capable, aurait dit Bloomfield, d'en faire l'analyse en constituants immédiats. A partir de l'exemple fort simple proposé par Bloomfield, on peut dire, en première approximation, que l'analyse en constituants immédiats est une analyse syntaxique qui organisent et hiérarchisent les uns par rapport aux autres tous les morphèmes qui constituent une phrase, en précisant comment ces morphèmes se combinent entre eux, comment ces combinaisons de morphèmes se combinent à leur

en relation

  • Sartre la nausée
    2394 mots | 10 pages
  • La nausee de sartre
    1069 mots | 5 pages
  • La nausée de sartre
    2756 mots | 12 pages
  • "La nausée" de sartre
    2312 mots | 10 pages
  • La nausée, sartre
    417 mots | 2 pages
  • Sartre la nausée
    8178 mots | 33 pages
  • Sartre , La Nausée
    2089 mots | 9 pages
  • Sartre la nausée
    408 mots | 2 pages
  • Commentaire composé, la nausée - sartre
    677 mots | 3 pages
  • La nausée - jean-paul sartre
    649 mots | 3 pages