La nourrice dans roméo et juliette (shakespeare)

1840 mots 8 pages
Lorsque Shakespeare compose sa pièce Roméo et Juliette en 1595, il est encore, à ce qu’on pourrait appeler, au début de sa carrière de dramaturge. Pourtant il sait déjà inscrire son style dans la tradition et confère à sa tragédie une dimension lyrique qu’il a probablement su développer dans l’écriture de ses sonnets. La fatalité est implacable, les envolées lyriques inégalées et cependant une extravagance se détache de l’ensemble : le personnage de la nourrice. Faut-il voir avec ce personnage un dysfonctionnement de la tragédie ou au contraire un trait de génie du dramaturge ? C’est ce que nous tenterons de trancher en analysant le rôle de ce personnage au cours de la pièce. Nous verrons en quoi la nourrice est en contrepoint total avec le genre de la tragédie puis, dans un second temps, le rôle qu’elle joue dans l’économie dramatique de la pièce.

I/ un personnage haut en couleur :

1) un personnage du corps

Par sa fonction initiale, la nourrice de Juliette est un personnage secondaire lié au corps. Secondaire par son statut de servante, liée au corps car elle a nourri Juliette en même temps que sa propre fille Suzanne ; elle ne se prive d’ailleurs pas de s’en vanter auprès de Juliette devant sa mère : « tu étais le plus beau bébé que j’aie nourri » p.67 I-3 v. 61 ou de Roméo « Moi j’ai nourri sa fille » p.91 I-5 v.112, et semble en tirer une véritable gloire personnelle : « Un honneur ! Si je n’étais pas ta seule nourrice/ Je dirais que la sagesse, tu l’as sucée au téton »p.69 I-3 v.68-69. Ainsi, contrairement au registre noble de la tragédie, la tonalité introduite par la nourrice est davantage rattachée à la comédie par les références au corps. Après sa course auprès de Roméo elle se plaint : « Là, que mes os me font mal ! Et j’en ai fait une trotte ! » v.26 II-5 p.137, « vous ne voyez pas que je suis hors de souffle » v.30 p.139 », « Seigneur que la tête me fait mal ! Quelle tête quelle tête j’ai là !
Elle bat comme si elle allait éclater en mille

en relation

  • Roméo et juliette, shakespeare, personnage de la nourrice
    801 mots | 4 pages
  • Question type-bac sur la nourrice dans roméo et juliette de shakespeare
    1315 mots | 6 pages
  • Roméo et juliette
    1052 mots | 5 pages
  • Etudiant
    23108 mots | 93 pages
  • roméo et juliette
    3081 mots | 13 pages
  • piece de theatre
    824 mots | 4 pages
  • Fiche de lecture roméo et juliette
    2209 mots | 9 pages
  • HDA William Shakespeare
    2262 mots | 10 pages
  • Histoire des arts, Roméo et Juliette (avec comparaison West Side Story)
    5529 mots | 23 pages
  • Roméo et juliette
    2837 mots | 12 pages