La peinture hollandaise du xviie siècle

2505 mots 11 pages
LA PEINTURE HOLLANDAISE DU XVIIe SIECLE

Dès le dernier quart du XVIe siècle, une nouvelle migration sociale des peintres flamands des Pays-Bas méridionaux (due à la révolte menée contre l’Espagne) se met en place vers les villes marchandes de la République hollandaise, forte d’une croissance économique favorable. Apparaît alors à nouveau un mécénat issu de la classe sociale la plus prospère qui inscrit sur un plan artistique la domination de trois villes : Haarlem, Amsterdam et Utrecht. Cet élan marque les débuts de l’apogée de l’âge d’or hollandais (1585-1670), car malgré les troubles politiques et religieux (guerre menée contre l’Espagne entre 1581-1609), la République connaît une prospérité économique due au commerce maritime colonial en terres indonésiennes, brésiliennes et africaines.

L’iconographie de la peinture hollandaise du XVIIe siècle est très variée. La période de tolérance religieuse qui implique la liberté d’expression permet aux artistes d’aborder plus encore des sujets profanes. La République connaît de nouveaux repères culturels. L’art hollandais échappe aux commandes des communautés religieuses. « La doctrine calviniste récusant la présence d’images religieuses dans les lieux de culte, les artistes hollandais trouvèrent leur clientèle dans la bourgeoise marchande nouvellement enrichie. Les commandes étaient principalement des tableaux de chevalet: portraits, scènes de genre, natures mortes et paysages. » (Ephrem).

Alors que la peinture mythologique était encore le genre prédominant pour les artistes européens, certains hollandais s’attachèrent a contrario à représenter des gestes en apparence anodins. La peinture de genre ne s’intéressait pas aux personnages connus. Ce but est autre, et c’est ainsi que sont représentés des personnages anonymes. Il faut « représenter ce qui est » écrit Tzvetan Todorov. Le débat est encore d’actualité sur la signification de ces tableaux. La représentation de la vie quotidienne a-t-elle un but

en relation

  • La peinture hollandaise xvie – xviie siecle
    1464 mots | 6 pages
  • La peinture flamande et hollandaise
    14954 mots | 60 pages
  • emergence de la bourgeoisie
    7752 mots | 32 pages
  • Art espagnol
    1757 mots | 8 pages
  • JMontias
    1320 mots | 6 pages
  • La civilisation du "siècle d'or" aux pays-bas
    6605 mots | 27 pages
  • Plan du site du louvre
    4115 mots | 17 pages
  • LE SANG DE LA DENTELLIERE
    1233 mots | 5 pages
  • Le mystérieux Frans van Mieris
    3173 mots | 13 pages
  • Rembrandt
    1685 mots | 7 pages