La Pesteeeeeeee

298 mots 2 pages
La peste, une source d’inspiration littéraire et artistique incomparable

Durant les siècles d'épidémie mais aussi bien après, la peste fut une large source d'inspiration littéraire et artistique. De nombreux peintres illustrèrent la maladie, comme
- Raphaël avec « La Peste en Phrygie »,
- Rubens avec « Saint François de Paule apparaissant aux pestiférés »,
- Nicolas Poussin avec sa « Peste des Philistins »
- ou Goya et « L'Hôpital des pestiférés ».

Les hommes mirent tout leur talent artistique à exorciser le mal en construisant des chapelles vouées aux saints protecteurs, des colonnes dites «de la peste» comme celle de Vienne, des calvaires... (A Vienne, la colonne de la peste élevée en 1682, commémore la terrible épidémie qui, trois ans plus tôt, avait emporté 30 000 personnes dans la capitale de l'Autriche )

Au fil des siècles, de nombreux auteurs évoquèrent la maladie, de Machiavel à Montaigne et La Fontaine, en passant par Rousseau, Flaubert ou, plus près de nous, Bernard Clavel, Marcel Pagnol et Marguerite Yourcenar. De nombreuses œuvres tracent et évoquent l’apparition et les conséquences de ce fléau au cours de l’histoire, sur les populations, les économies des villes et les structures sociales des sociétés.
C’est essentiellement à travers ‘La Peste’ de Camus que nous étudierons comment ce fléau, a marqué les peuples et l'histoire. En effet, dans cette œuvre du XX è siècle, Camus en fait le symbole du nazisme, vécu comme le mal absolu, qui ravage l’Europe au cours de la seconde guerre mondiale, un des événements dramatiques de l’histoire de l’humanité.

Le cinéma lui fit une large place également, en particulier dans Le Septième Sceau d'Ingmar Bergman (1956) ou Nosferatu de Friedrich W. Murnau.

Ainsi, de nos jours, ces œuvres témoignent de l’empreinte laissée par ce fléau, d’une part sur l’histoire des populations et des épreuves traversées et d’autre part sur l’imaginaire de l’homme.

en relation