La philosophie détache t'elle de la vie

Pages: 5 (1116 mots) Publié le: 2 janvier 2012
La philosophie détache t'elle de la vie
Le langage commun a attaché à la philosophie une attitude particulière à l'égard de la vie; Ainsi les mots mêmes de " philosophe " ou de " philosophie " lorsque l'on dit de quelqu'un : " il prend les choses avec philosophie " ou " c'est un philosophe ", entendant par là une conduite qui consiste à se désengager du monde, à s'en détacher. La question sepose donc de savoir si la philosophie détacherait du monde et si ce détachement est définitif ou une étape dans le processus de l'acquisition de la sagesse. Dans son livre philosophique (Théétète, 174 a ), Platon nous raconte comment Thalès étant sorti de chez lui pour contempler les astres, tomba dans un puits. " Comment, lui demanda en se moquant une vieille femme qui passait par la, Thalés, toiqui n'es pas capable de voir ce qui est à tes pieds, t'imagines-tu pouvoir connaître ce qui est dans le ciel ". Cette anecdote nous dépeint « de façon caricaturale certes » le philosophe comme celui qui, plongé dans ses méditations et sa contemplation d'un autre monde, se détache du monde dit " réel " jusqu'à l'oublier. Mais quel est le vrai sens de ce détachement ? La philosophie, est ce qui nousdétache du monde en ce sens qu'elle nous permet de ramener certaines valeurs à leur juste valeur, c'est-à- dire à une valeur à peu près nulle. Épicure conseillait de " vivre caché " pour ne pas subir les inconvénients liés à la vaine quête des richesses, du pouvoir, des honneurs. Cette idée que la démarche philosophique consiste à procéder à une estimation objective des valeurs qui conduit àdistinguer les vrais des faux biens, et ainsi à parvenir au véritable bonheur, était partagée par l'ensemble des écoles philosophiques de l'antiquité gréco-latine, qui ont, à partir de principes souvent opposés, presque toutes abouti à préconiser une attitude consistant à se détacher du monde, entendons à se détacher de ce que la majorité des hommes recherche avidement. Pour Platon (cf. République, VIII,514 a), en effet, l'homme ressemble à un captif qui, enchaîné depuis son enfance dans une caverne, le visage tourné vers le mur, ne verrait que les ombres d'objets qui défilent derrière lui, éclairés en amont par la lumière du soleil. N'ayant jamais rien vu d'autre que ces ombres, I'homme les prend pour la réalité. Qu'on le détache, qu'on l'oblige à sortir de la caverne, il sera d'abord ébloui,les yeux blessés par la lumière, préférant même retourner à sa condition antérieure. Mais, qu'il s'habitue à l'éclat du jour, alors il comprendra que le monde qu'il tenait pour réel n'est qu'une illusion; que la réalité est d'un autre ordre, comme la vérité et la beauté. En sortant de la caverne, l'homme découvre le monde des idées pures, de l'intelligible. Mais cette ambition d'atteindre au vraijustifie-t-elle l'usage par le philosophe d'un langage technique incompréhensible au commun des mortels ? Le philosophe ne se coupe-t-il pas, ce faisant, des autres hommes à qui il devient inintelligible ? Par sa méthode, ses concepts, son mode abstrait d'interrogation, son caractère purement spéculatif, la philosophie se détacherait donc elle-même de ces hommes qu'elle prétend justement éclairer.La philosophie c'est la recherche de la réalité par la réflexion d'abord, et ensuite par la réalisation " . Le recul, le détachement par la réflexion est une nécessité pour qui veut véritablement comprendre le monde, et cette compréhension est à son tour nécessaire pour qui veut le maîtriser, ou simplement s'y engager en suivant une marche droite et assurée. Ainsi la philosophie peut n'opérer chezle philosophe un détachement du monde que pour le conduire à s'y mieux engager; au reste, ne convient-il pas à celui qui a pu sortir de sa caverne et contempler la vérité de retourner auprès de ses anciens

compagnons pour les aider à se délivrer de leurs chaînes et de leurs illusions ? L'acquisition d'une connaissance véritable, comme la constitution de " la plus haute et plus parfaite...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • la philosophie nous détache-t-elle du monde
  • La philosophie nous détache-t-elle du monde ?
  • La philosophie nous détache-t-elle de la réalité ?
  • La philosophie nous détache-t-elle du monde
  • La philosophie nous détache t elle du monde
  • La science remplace t'elle la philosophie
  • La vie a-t'elle un sens
  • la vie en philosophie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !