La politesse

Pages: 5 (1168 mots) Publié le: 17 juillet 2012
Cercle de lecture « Il y a la politesse du cœur, bien supérieure à celle

Philosophie des manières » ( Abbé Barthélémy )


La politesse

Définitions : 1) C’est l’ensemble de règles qui régissent le comportement, le langage, considérés comme les meilleurs dans une société :
« La politesse est la première et la plus engageante de toutes les vertussociales » ( Locke )
« La politesse n’exprime plus un état de l’âme, une conception de la vie. Elle tend à devenir un ensemble de rites, dont le sens originel échappe » ( Bernanos )


2) C’est le fait et la manière d’observer ces usages :
«  La politesse, cher enfant, consiste à paraître s’oublier pour les autres » ( Balzac )
«  L’exactitude est la politessedes rois  » ( phrase favorite de Louis XVIII ) 

3) C’est la délicatesse, le bon goût :
« La politesse de l’esprit consiste à penser des choses honnêtes et délicates » ( La Rochefoucault )
«  Il y a la politesse du cœur, bien supérieure à celle des manières » ( Abbé Barthélémy )

Expressions : le devoir de politesse ; faire une visite de politesse ; politesse exquise,raffinée ; la politesse chinoise, orientale ; brûler la politesse : fausser compagnie, partir brusquement, sans prendre congé  ; échange de politesse ; rendre une politesse; trop poli pour être honnête.
la politesse du cœur : c’est l’affabilité qui est inspirée par un sentiment sincère.

Historique et caractères de la politesse*

Les définitions et les maximesci-dessus montrent bien l’ambiguïté de la notion de politesse : contrat social, manifestation formelle du respect de l’autre, hypocrisie, mensonge, absence de spontanéité. Si la politesse est une valeur, c’est souvent une vertu de pure forme. Diderot dénonce la « politesse insultante des grands » et André Comte-Sponville parle de « celle, obséquieuse ou servile, de bien des petits ».
PourLa Bruyère, « La politesse, si elle n’est pas la vertu, en donne au moins les apparences et fait paraître l’homme au dehors comme il devrait être intérieurement ».
Kant estimait que si nous pouvons devenir moraux, ce n’est pas par vertu, mais par éducation ; il s’agit « de prendre d’abord les  manières du bien , non certes pour s’en contenter, mais pour accéder par elles à ce qu’elles imitent –la vertu – et qui n’advient qu’en les imitant ».
De même Aristote disait que « Les dispositions morales proviennent d’actes qui leur sont semblables » ( Ethique à Nicomaque ).

Dans le langage courant, « être bien élevé », c’est d’abord être poli, et toute l’éducation familiale ou scolaire doit viser au respect des usages et des bonnes manières ; c’est au quotidien que la politesse prendtoute son importance. 
La comtesse de Ségur a montré abondamment, dans ses romans, que la politesse est au centre de la conception de l’éducation ; elle exige en même temps de ses « bons enfants » qu’ils soient francs et loyaux.
Mais comment demeurer à la fois poli et sincère ? Pour la comtesse, la réponse est le bon Dieu ; lui seul peut changer les cœurs et résoudre nos conflits intérieurs ;dans les cas extrêmes, on peut montrer son désaccord poliment, ou bien encore « utiliser l’humour ou la farce pour se donner le droit d’être cruel sans remords ».
* Fiche établie d’après l’ouvrage : « La politesse, vertu des apparences » (Coll. Autrement) …/…
2 Jean-Jacques Rousseau, surnommé « l’ours », a bien dit sa difficulté à être poli, son impuissance à êtremondain, et il a pu souvent vérifier les déboires que son comportement trop franc lui a valu. Mais son souci est « d’être en paix avec lui-même et de n’avoir que de bonnes pensées ; il revendiquera son absence de duplicité et s’accommodera longtemps de son impolitesse ». Il répétait souvent : « Oser paraître tel que l’on est aux yeux des autres ».
Apparentée à la morale, la politesse commande...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La politesse
  • Politesse
  • La politesse
  • La politesse
  • Politesse
  • La politesse
  • La politesse
  • la politesse

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !