La princesse de clèves et le classicisme

1175 mots 5 pages
Rédaction de français:
En quoi La Princesse de Clèves est-il un roman classique?

Lors du règne personnel de Louis XIV de 1661 à 1715, ce souverain de France met en place une monarchie absolue dans laquelle il concentre tous les pouvoirs. A cette même époque naît le mouvement littéraire et culturel du classicisme, durant la seconde moitié du XVIIè siècle dans lequel les auteurs développent un art de mesure et de raison, fondé sur l'idéal de perfection. C'est en plein dans ce courant que Mme de Lafayette écrit son deuxième roman, La Princesse de Clèves en 1678, annonymement. En quoi pouvons-nous dire que ce roman est un roman classique? Les nombreux points communs avec la tragédie classique et le respect des doctrines du classicisme par l'auteur, permettront d'inclure cette oeuvre dans ce grand mouvement esthétique.

La Princesse de Clèves peut être qualifiée de « classique » car il possède des caractéristiques communes avec la tragédie, genre par excellence du classicisme. En effet, Mme de Lafayette a suivi la structure de la tragédie pour construire son roman. Ainsi au début de son oeuvre, en guise d'exposition, elle nous décrit la cour du souverain de France, Henri II, nommée la Cour des Valois. C'est un lieu dangereux, soumis à l'omniprésence d'un jeu d'influence entres les différentes personnalités de la Cour et où chacun est constamment sous le regard des autres. Dans cette partie du roman, Mme de Lafayette souligne aussi la fonction de Mme de Chartres qui est responsable de sa fille et lui apprend tout ce qu'elle doit savoir sur l'amour et la Cour: « elle faisait souvent à sa fille des peintures de l'amour ». Après, l'évènement correspondant au noeud tragique peut être attribué au coup de foudre entre la Princesse de Clèves et le duc de Nemours lors du bal: « M. de Nemours […] de tout le soir […] ne put admirer que Mme de Clèves » et « Ce prince était fait d'une sorte qu'il était difficle de ne pas être surpise de le voir ». Suite à cela, les péripéties

en relation

  • La princesse de clèves
    744 mots | 3 pages
  • La princesse de clèves entre roman d‘analyse et tragédie classique
    1428 mots | 6 pages
  • Princesse de clèves
    672 mots | 3 pages
  • FICHE DE LECTURE
    408 mots | 2 pages
  • Dissertation de la princesse de clèves
    1213 mots | 5 pages
  • La princesse de cleves
    1297 mots | 6 pages
  • La princesse de Clèves
    444 mots | 2 pages
  • Mme de la fayette
    814 mots | 4 pages
  • La princesse de clèves
    1959 mots | 8 pages
  • Commentaire d' extrait de la princesse de cleves
    846 mots | 4 pages