La prononciation de la lettre "c"

322 mots 2 pages
Étapes de réalisation
1
Lorsqu'elle est placée devant les voyelles "e", "i" et "y", la lettre "g" se prononce comme un "j" ("genou", "agir", "gymnastique"...). Si l'on veut obtenir ce son devant une autre voyelle, il faut donc généralement faire suivre le "g" d'un "e" (on écrira ainsi le prénom "Georges", et non "Gorges").
2
En revanche, placé devant les voyelles "a", "o" et "u", "g" se prononce de manière gutturale, [g] ("garçon", "agoniser", ""déguerpir"...). Par conséquent, lorsqu'on souhaite obtenir le son [g] devant une voyelle "e", "i" ou "y", il faut généralement faire suivre le "g" d'un "u" (on écrira "guérison", et non pas "gérison").
3
La prononciation [g] se rencontre également devant les consonnes, principalement "l" et "r" ("verglas", "gravure", "augmenter"...), sauf devant "n", où "g" peut se prononcer [g], indépendamment du "n" ("gnome", "magnum") ou bien [ŋ] (son qui équivaut grossièrement à la prononciation "ni"), comme dans "agneau" ou "magnétique".
4
Quelques autres remarques d'usage sont à noter :

- dans certains mots, la lettre "h" remplace le "u" pour créer le son [g] ("spaghetti", "ghetto") ;

- un "g" placé en fin de mot peut être muet ("long", "hareng") ou se prononcer [g] ("iceberg", "gag") ;

- les participes présents ou gérondifs d'un infinitif en "-guer" font toujours suivre le "g" précédant la terminaison "-ant" d'un "u" ("fatiguant", "dialoguant"), même si celui-ci n'est pas nécessaire à la bonne prononciation du mot. L'adjectif verbal s'en distingue ainsi efficacement ("fatigant") ;

- certains mots ne comportant pas de "u" après le "g" devant "e", "i" ou "y" adoptent tout de même la prononciation en [g] : "geisha", "boogie-woogie", "groggy", "buggy" ;

- la lettre "c" se prononce quelquefois [g] ("zinc", eczéma", "seconder").
Le C est doux lorsqu'il est placé devant les lettres: e, i et y. La lettre C se prononce sssssss.
Exemple: morceau, réciter

Le C est dur lorsqu'il est placé devant les lettres: a, u

en relation

  • Regles des tajweed
    3146 mots | 13 pages
  • Texte et histoire
    1173 mots | 5 pages
  • Accents et signes auxiliaires
    502 mots | 3 pages
  • La naissance
    596 mots | 3 pages
  • L'histoire du grec ancien
    831 mots | 4 pages
  • La transcription phonétique
    7044 mots | 29 pages
  • Étude de l'accent néerlandais en français
    1840 mots | 8 pages
  • Independance en afrique
    1241 mots | 5 pages
  • Fiche dévaluation de langage
    1258 mots | 6 pages
  • Commentaire composé
    592 mots | 3 pages