La psychanalyse

1477 mots 6 pages
Devoir maison de Philosophie

Freud est un médecin Autrichien du XIXème, considéré en quelque sorte comme le « père » de la psychanalyse. Il se fit connaître en créant une nouvelle méthode d’approche des maladies mentales, la psychanalyse. Ses théories admettent selon lui un psychique conscient, mais également un psychique inconscient. Se sont des théories très controversées à l’époque et encore de nos jours, notamment par les médecins, qui semblent refuser de considérer la psychanalyse comme étant une science à part entière. Dans son texte, Freud tente donc de justifier l’hypothèse de l’inconscient, de prouver que sa démarche est acceptable, malgré les objections qu’elle suscite. Il affirme donc qu’un psychique inconscient existe, et qu’il faut pouvoir travailler scientifiquement avec celui-ci. Quels sont donc les éléments qui permettent de prouver l’existence de l’inconscient ?

En effectuant une étude du texte on constate que le texte se découpe en trois parties distinctes. La première partie se commence à "on nous conteste" (l.1) à "témoignage de la conscience" (l.11).Dans cette partie, l'auteur cherche à montrer pourquoi l’existence de l’inconscient doit être admise et pour quelles raisons "on", (c'est à dire les scientifiques qui s'opposent à cette théorie) ne peut pas la rejeter. Dans cette partie, il tente de prouver l’existence de cet inconscient pour cela il met en évident des éléments comme, « On nous conteste de tous côtés le droit d’admettre un psychique inconscient » Freud dénonce les critiques émise sur son hypothèse du psychique inconscient ; « et de travailler scientifiquement avec cette hypothèse » : Cette phrase nous montrent que les opposants à sa thèse refusent de reconnaître la psychanalyse comme une science. « Nous pouvons répondre à cela que l’hypothèse de l’inconscient est nécessaire et légitime, et qui nous possédons de multiples preuves de l’existence de l’inconscient » Freud défend ici son hypothèse en expliquant

en relation

  • psychanalyse
    3370 mots | 14 pages
  • Psychanalyse
    16482 mots | 66 pages
  • Psychanalyse
    12940 mots | 52 pages
  • La psychanalyse
    781 mots | 4 pages
  • Psychanalyse
    482 mots | 2 pages
  • La psychanalyse
    3973 mots | 16 pages
  • Psychanalyse
    1293 mots | 6 pages
  • Psychanalyse
    608 mots | 3 pages
  • psychanalyse
    2252 mots | 10 pages
  • La psychanalyse
    594 mots | 3 pages