La pyro-ostéomancie

Pages: 31 (7503 mots) Publié le: 23 février 2011
NAZARIES Nicolas

La pyro-ostéomancie

Introduction
La pyro-ostéomancie 甲骨炎 est une méthode de divination consistant à brûler un support en os jusqu'à l'apparition de craquelures. Les craquelures ainsi obtenues étaient ensuite interprétées comme des signes. Cette technique de divination est bien documentée par la littérature transmise, en particulier sous sa forme de pyro-chéloniomancie,pour laquelle le support osseux employé est une partie d'une carapace de tortue, généralement la partie ventrale, aussi appelée plastron. La divination « par la tortue » est apparue sous la dynastie des Shang (environ 1500-1050 avant notre ère). Les histoires dynastiques témoignent qu'elle était encore utilisée à la Cour de l'empereur sous la dynastie des Tang 唐朝 (618-907). Toutefois c'est sous lesShang 商朝 et sous les Zhou 周朝 que cette technique semble avoir été la plus pratiquée. C'est non seulement ce que rapportent les textes transmis, mais aussi ce que confirment les découvertes archéologiques. Mais l'intérêt des découvertes archéologiques ne se limite pas à confirmer les informations transmises par la tradition. En observant directement les traces laissées sur les os par cettepratique, nous pouvons comprendre bien mieux que par les textes, souvent trop allusifs, quelles étaient les techniques utilisées. En outre, l'étude des traces matérielles montre que non seulement les traditions mantiques des Shang et des Zhou se sont développées à partir de traditions antérieures, mais aussi que d'autres traditions de pyro-ostéomancie ont cohabité avec celles des Shang et des Zhou. Ainsinous sommes aujourd'hui capables d'analyser certains choix réalisés par les devins 預 測 Shang et Zhou par rapport à ces autres traditions. Toutefois, l'analyse des marques laissées sur les supports de divination est d'un intérêt plus limité si l'on désire aller au-delà des aspects purement techniques et mener une réflexion sur le contexte entourant la pratique de la divination. Fort heureusement, àpartir du XIIIè siècle avant notre ère des inscriptions apparaissent sur certains supports de divination. Ces premières inscriptions se présentent comme des comptes rendus de divination et ont été réalisées par des devins au service de la maison royale des Shang. Elles nous apportent des renseignements précieux sur les sujets des demandes d'oracle, ainsi que sur l'organisation de l'activitémantique à la Cour des rois Shang. Les Zhou ont un temps gardé cette habitude d'accompagner certaines de leurs divinations d'inscriptions avant de l'abandonner entre le milieu du Xè siècle et le milieu du IXè siècle avant notre ère. L'ensemble des matériaux fournis par les archéologues nous permet de porter aujourd'hui un regard plus critique sur les textes transmis compilés à l'époque Han ouultérieurement, au sujet de la divination par la tortue.

Les origines
Les plus anciens témoignages d'un recours à la pratique de la pyro-ostéomancie en Chine remontent à la seconde moitié du IVè millénaire avant notre ère. Ils proviennent de trois sites situées en Mongolie-Intérieure 内 蒙 古 et au Gansu 甘 肃 . Mais il ne s'agit que de découvertes sporadiques, insuffisantes pour démontrer l'existence detraditions pyromantiques durablement installées à cette époque. Il faut attendre la fin du IIIè millénaire avant notre ère, pour pouvoir observer un recours plus fréquent à cette pratique au sein de certaines cultures comme celle de Qijia 齊 家 , celle de Longshan 龙 山 , celle de la couche inférieur de Xiajiadian 夏 家 店 et celle d'Erlitou 二里头. Les traditions d'élevage régionales ont pu avoir, surtout audébut, une certaine influence sur le choix du support de divination. Ainsi, sur les sites du IVè millénaire, de même que sur ceux rattachés à la culture de Qijia, qui se trouvent essentiellement dans la Gansu, ce sont surtout des omoplates 肩 胛 骨 d'ovidé qui ont été utilisées. Dans la Plaine centrale et dans la péninsule du Shandong 山东 (Longshan et Erlitou) on a davantage employé les os de porc...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !