la république

Pages: 7 (1550 mots) Publié le: 21 novembre 2014

Chapitre 4 : Nous entrerons dans la carrière
in La République des instituteurs, Jacques et Mona Ozouf



I) « Voie royale », « petite porte »

Deux voies pour devenir instituteur :
1) simple possession du brevet élémentaire = « petite porte »
2) par le concours, en accédant à la formation des Ecoles normales d’instituteurs, elle-mêmes couronnées par l’obtention du brevet supérieur =« le baccalauréat de l’enseignement primaire » = « voie royale »

Ces deux voies entrainement donc la constitution de deux catégories d’instituteurs qui restent étrangers l’un à l’autre. On a d’un côté les normaliens, de l’autre les non-normaliens.
1) les normaliens portaient un regard condescendant sur les non-normaliens qu’ils surnommaient les « mérovingiens ».
2) les non-normaliens eux,prenaient les normaliens pour une caste titrée et rentée dont ils essuyaient les mépris mais ne discutaient pas les privilèges.

Jacques et Mona Ozouf notent que le passage par une école normale d’instituteur augmente la chance de promotion dans la carrière.
72% des enquêtés munis du seul brevet élémentaire demeurent jusqu’à la retraite simples instituteurs, quand c’est le cas d’à peine 1normalien sur 2.
inégalité encore plus forte dans l’exercice de fonction dans les cours complémentaires et les écoles primaires supérieures = 2% des instituteurs pourvus seulement du brevet élementaire ont accès à ces enseignements plus prestigieux pour 11% des normaliens.
Cpdt, il faut relativiser sur cette « voie royale ».
fossé entre les élèves qui avaient préparé le concours dans des courscomplémentaires ou avec le secours d’instituteurs dévoués et ceux qui soit proximité géographique soit obtention d’une bourse avaient pu bénéficier de la formation plus adaptée des écoles primaires supérieures.
Pour les 1er ( ceux qui sont passés par des cours complémentaire ou ont été aidés seulement par un instituteur), la scolarité était plus difficile, l’obtention du brevet supérieur plushasardeux. Le « rang » de sortie de l’école pesait également sur l’attribution du premier poste ainsi que le comportement à l’école normale d’instituteur.
à partir de 1905 = obligation d’obtenir en deuxième année le brevet supérieur pour entrer en troisième année à l’école normale d’instituteur.

conditions pour se présenter au concours des écoles normales d’instituteurs
1) avoir, sauf dispense,plus de 16 ans et moins de 18 ans.
2) posséder déjà le brevet élementaire ( décret du 18 janvier 1887)

la « petite porte » = Qui sont ces personnes qui empruntent cette voie?

1) ceux qui obtiennent le brevet élémentaire mais qui ont dépassé la limite d’âge pour se présenter au concours des écoles normales d’instituteurs.
2) ceux dont les familles sont trop modestes pour pouvoirenvisager l’achat de l’indispensable « trousseau ».
3) ceux dont les familles sont peu informées et pour lesquelles compte seulement l’accession à la fonction de maître d’école et qui ne mesurent pas la lourdeur du handicap initial.
4) ceux qui n’ont pu franchir l’examen médical
5) ceux dont la 1ère tentative au concours des écoles normales d’instituteurs s’est soldée par un échec et ne peuvent enprojeter une nouvelle.
6) ceux qui sont éloigner géographiquement = cad absence d’école proche ou le fait que le cours complémentaire soit très loin du lieu d’habitation
7) ceux qui subissent les malheurs de l’existence = mort ou maladie des parents.

Bref, la « petite porte » = souvent une solution d’urgence.

Cette différenciation entre normalien et non-normalien est plus forte encorelorsqu’on ajoute l’inégalité homme/femme.
80 % des enquêtés masculins sont passés par une école normale d’instituteur pour 55% des femmes seulement.
12% des hommes entrent dans la carrière avec le brevet supérieur (sans écoles normales) et 29% des femmes seulement.
8 % des femmes (pour 1 homme seulement) a suivi l’enseignement secondaire.
les femmes:
se déterminent souvent pour le métier...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Republique
  • La republique
  • Republique
  • La République
  • La république
  • République
  • La république
  • La république

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !