la révolte du sonderkommando

Pages: 6 (1378 mots) Publié le: 11 septembre 2014
Titre : La Révolte de Sonderkommando Genre : peinture Auteur : David OlèreLieu d’exposition : musée de la résistance national à Champigny Ce tableau appartient au courant expressionniste allemand comme les auteurs Edward Munch et Otto Dix. Il est d’ailleurs le seul deDavid Olère à être exposé en France tous les autres sont exposés aux Etats Unis d’Amérique.

L’AUTEUR :
David Oler est né en Janvier 1902 dans une famille juive à Varsovie en Pologne. A l’âge de 13ans, grâce à son talent pour la peinture il entre à l’école des Beaux-Arts de Varsovie. Suite à la crise et au mouvement du nazisme il émigre à Paris en 1923. En 1930 il épouse une française du nom deJuliette Venture, dont il a un fils prénommé Alexandre. En 1937 il devient citoyens français et fait changer son nom en « Olère ». En 1939 il perd son emploi et est astreint au statut de juifs. Le 20 Février 1943 il est arrêté par la police française en tant que clandestin du communiste et juif. Il est donc envoyé à Auschwitz avec 1000 juifs par le convoi numéro 49. Matricule 106144 il est choisipour être Sonderkommando « commando spécial » son rôle est de sortir les corps des chambres de gaz. Le 18 Janvier 1945 il réussit à se mêler aux prisonniers de camps lors de l’évacuation de Birkenau et Auschwitz et part pour une marche de la mort jusqu’au camp autrichien d’Ebensee. Il ne sera libéré que le 6 mai par l’armée Américaine.

I Le Sujet :
Le camp d’Auschwitz-Birkenau est le seuldans le système concentrationnaire nazi qui soit à la fois un camp de concentration dont les déportés travaillent comme esclaves dans l’usine chimique proche, et un centre de mise à mort pour les populations que le IIIème Reich souhaite exterminer. Le 7 Octobre 1944, les déportés membres de Sonderkommando (équipe  « spécial ») affecté au Krematorium IV se soulèvent car pour eux il est hors dequestion de laisser tuer sans combattre même si ils sont conscients de l’issue fatale de l’entreprise. Ils passent à l’action, ils tuent plusieurs gardes de la SS et font sauter le krématorium IV. Le sonderkommando II réussie à s’enfuir dans les bois. Les allemands tuent alors tous les membres du sonderkommando II, IV et V. Membre du sonderkommando III, David Olère n’a pas participer à cetteinsurrection, mais en a été directement témoin ainsi répression qui s’en suivit. C’est donc son témoignage sur cet évènement qu’il rapporte au travers ce tableau réaliser dans les années 1950.
Avec son tableau il veut déclencher une réaction émotionnelle aux spectateurs, ce qui est réussi à l’aide des couleurs violentes et du dessin cru et agressif.


II Composition :



La composition du tableauest classique, de forme pyramidale. Il y’a un triangle central (que les personnages formes), on retrouve aussi la forme du triangle dans les entres jambes et aussi sur la veste du personnage central (ce triangle signifie « juifs opposant politique français »). Les personnages centraux reposent sur une base composée d’un homme mort, d’un drapeau et d’un casque. A chaque coin du tableau on a desdécors différents.
Dans l’angle en haut à gauche il a peint l’Usine chimique Ig-Farben où les déportés travaillaient toute la journée.
Dans l’angle en haut à droite il y’a une rupture chromatique. Il a peint Jérusalem qui pour les juifs est un rêve comme le paradis.
Dans l’angle en bas à gauche il a peint l’entrée du camp de concentration.
Dans l’angle en bas à droite il a peint les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • "Printemps dans les tranchées" ou "Ridge Wood" de Paul Nash et "La révolte du Sonderkommando" de David Olère
  • La revolte
  • Révolte
  • La revolte
  • Revoltes
  • La révolte
  • La révolte
  • Revolte

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !