La révolution

852 mots 4 pages
Incompréhension entre le pouvoir royal (noblesse et clergé) et le Tiers-Etat dès le début des Etats-Généraux à Versailles.
Le Roi Louis XIV impose le vote par ordre (favorable à la noblesse et au clergé), alors que le Tiers-Etat plus nombreux réclame le vote par voix (par tête).

Le 20 juin1789, les députés du tiers-état se rassemblent dans la salle du Jeu de paume sans les 2 autres ordres.
Ils prêtent serment de ne pas se séparer avant d'avoir donné une constitution à la France : c'est le serment du Jeu de paume. (Il y avait Bailly qui était pour le roi, Sieyès pour le Tiers-Etat, Robespierre pour le Tiers-état, un moine, un abbé et un pasteur protestant).

Le 9 Juillet 1789, ils se proclament alors « Assemblée nationale constituante », et veulent rédiger une constitution pour la France. La monarchie absolue n’existe plus.

Constitution = Texte où sont écrits les lois fondamentales de la France (droits des citoyens, forme de gouvernement et organisation des pouvoirs).

Louis XIV inquiet place des régiments de soldats suisses à Versailles et à Paris.

Agitation à Paris, le peuple parisien se soulève, il y a plein de monde dans les rues.
Sans les parisiens il n’y aurait pas eu de « révolution ».
Le 14 juillet 1789, les parisiens, avec des soldats de la garde nationale (= citoyens armés), se rendent à la forteresse et prison royale « la Bastille ». Ils pillent « les Invalides » pour chercher des armes.
60 000 citoyens se munissent de fourches, de sabres, de bâtons, de pistolets et prennent d’assaut « la Bastille ».

Le 14 juillet 1789, c’est la prise de la Bastille. Cela deviendra notre fête nationale à partir de 1880.

Naissance de la cocarde bleue – blanc – rouge. (Bleu et rouge couleurs de la ville de Paris et blanc couleur royale)

LA BASTILLE C’était tout un symbole du pouvoir absolu du roi.

LA REVOLUTION PAYSANNE dans toute la France du 15 au 6 Août 1789.

Dans les campagnes, l'agitation grandie : c'est le phénomène de « la Grande

en relation

  • Révolutions, révolution
    8486 mots | 34 pages
  • Revolution
    348 mots | 2 pages
  • Revolution
    980 mots | 4 pages
  • la revolution
    643 mots | 3 pages
  • La révolution
    468 mots | 2 pages
  • revolution
    527 mots | 3 pages
  • Révolution
    9235 mots | 37 pages
  • Revolution
    1403 mots | 6 pages
  • La révolution
    2691 mots | 11 pages
  • Revolution
    4055 mots | 17 pages