La religion: nécessité humaine

Pages: 5 (1210 mots) Publié le: 27 juillet 2013
LA RELIGION : NÉCESSITÉ HUMAINE

La religion est une partie de l’activité humaine composée de croyances et de pratiques sur ce qui est considéré comme divin ou sacré, de type moral, spirituel et existentiel. Pour connaître la signification de la religion chez l’homme, nous devons regarder vers l’histoire, où nous pouvons trouver clairement le désir de transcendance à travers d’une entitésupérieure qui est lié au système philosophique que nous appelons « la religion », qui nous donne une façon de penser et d’agir. La religion avait joué au long de l’histoire de nombreux rôles les plus fondamentaux pour le développement humain, puisque elle a été lié avec les fondements moraux des peuples et la nécessité que nous avons de donner des explications à ce que nous ne pouvons pas comprendre.Malgré tous les horreurs commis en nom de la religion, l’homme continue en exprimant son être religieux de différentes manières depuis l’aube de l’histoire jusqu'à aujourd’hui, quoique la façon dont elle s’est manifeste dans le monde ait changé. L’homme avait cherché toujours les réponses à des questions pressantes sur le sens de sa vie, le doleur et la mort, en attendant une réalité définitive aveclaquelle il peut trouver son salut à cause de l’habitude d’associer la religion à l’église. Par conséquent, est –ce que la religion doit être toujours attachée à l’église ? D’autre part, est-ce que nous pouvons dire que la religion est une philosophie de vie adoptée pour chaque personne en dépendant de ses nécessités ? Pour répondre à ces questions nous parlerons du thème de la religion : lethéâtre religieux, le déisme de Voltaire et pour finir l’existentialisme athée.

La religion, au moyen âge occupait une place très importante dans la société étant le christianisme la religion dominante, elle modelait la pensée de la période, principalement en raison de son universalisme. Afin d’étendre son influence et en gardant à l’esprit que la plupart des gens ne savaient ni lire ni écrire, lethéâtre religieux a apparu comme un moyen de transmettre toute la culture religieuse en dépit d’être le latin la langue prédominante dans ces représentations dramatiques ; les cérémonies religieuses jouaient un rôle important. Les citadins allaient à l'église au moins une fois par semaine donc la masse est devenue un lieu de rencontre où chacun pouvait apprendre la Bible et la vie de saints àtravers le théâtre. Les fidèles voulaient faire leur salut, c’est-à-dire aller au paradis après leur mort. Ils accomplissaient donc les pratiques fixées par l’Église : ils priaient le Christ, mais aussi la Vierge et les saints. N’oublions pas que l’église a exercé un pouvoir non seulement religieux mais aussi politique, elle s’appuyait sur les rois pour défendre la foi, mais à l’inverse, les roisavaient besoin d’elle : en France, par exemple, le prestige du souverain venait du sacre, qui lui était conféré par l’église. Par ailleurs et quelques siècles après nous avons un des plus grands écrivains français : Voltaire qui professait le déisme. Le déisme est une croyance ou une doctrine qui affirme l'existence d'un Dieu et son influence dans la création de l'Univers, sans pour autant s'appuyer surdes textes sacrés ou dépendre d'une religion révélée. Pour la pensée déiste, certaines caractéristiques de Dieu peuvent être comprises par les facultés intellectuelles de l'homme.
Ainsi, selon Voltaire, la conception de Dieu, est indépendante de toute religion, de tout dogme, et de toute église. Pour lui Dieu est "le Grand Horloger". Il croit en l'existence d'un Dieu, mais qui est, comme nouspouvons le lire dans Candide (l'épisode où Candide, Cacambo et Pangloss vont discuter avec le Derviche, le plus grand philosophe de Turquie) comme le chef d'un navire dans lequel les humains seraient des rats qui ne savent pas où est-ce qu'ils vont. Anticlérical, il a dénoncé de manière virulente les dogmes des religions. Il croyait en un Dieu créateur et non révélé. Pour lui, la petitesse de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La religion est-elle une nécessité sociale ?
  • La liberté humaine est-elle limitée par la nécessité de travailler ?
  • Religions en science humain et sociale
  • La religion au coeur de l'expérience humaine
  • La necessité de travailler constitue t'elle une limitation de la liberté humaine
  • La religion, un somnifère à l’esprit humain ou la vérité?
  • L'origine humaine par les libres penseurs et la religion. un éternel débat?
  • La population moniale groupes humains langues et religions

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !