La reproduction sexuée et unicité génétique

Pages: 5 (1029 mots) Publié le: 5 janvier 2011
Chapitre 4 : REPRODUCTION SEXUEE ET UNICITE GENETIQUE DES INDIVIDUS
Reproduction sexuée et diversité génétique :
Lors de la reproduction sexuée, on observe un brassage aléatoire des caractères parentaux. Chaque individu reçoit des ses parents un lot de chromosomes d’origine paternelle et un lot de chromosome d’origine maternelle. Pour chaque gène, chaque individu reçoit donc deux allèles,l’un d’origine maternelle et l’autre d’origine paternelle.

Du génotype au phénotype :
Le génotype est l’ensemble des allèles des gènes d’un individu. Le phénotype est l’ensemble des caractères observable de l’individu. Le génotype participe donc à la construction du phénotype. Un gène est une unité d’information génétique dirigeant l’expression d’un caractère. Un allèle est une version d’un gène: un fragment d’ADN localisé à un endroit précis d’un chromosome homologue (locus) et codant la synthèse d’une protéine.
Comment expliquer l’unicité des individus d’une même espèce ?
Quels mécanismes cellulaires assurent le brassage de l’information génétique ?
Comment déterminer les allèles des gènes impliqués dans un caractère ?

I - Les individus diploïdes ont souvent deux allèlesdifférents pour chaque gène. (TP7).

A - La diversité génétique. (p76).

Dans une population d’individus, un gène est dit polymorphe s’il présente plusieurs allèles avec une fréquence supérieure à 1%. Chez l’espèce humaine, plus de 9000 gènes seraient polymorphes (30% du génome). La reproduction sexuée brasse et met en commun le patrimoine génétique d’une population d’individus. Elle recombineet fait coexister des allèles différents pour chaque gène (hétérozygote pour de nombreux locus).

B - Un gène, des allèles.

1. Des couples d’allèles.

Pour les espèces diploïdes, chaque individu possède deux allèles pour un même gène. Un individu se dit :
* Homozygote pour un gène s’il possède deux allèles identiques.
* Hétérozygote pour un gène s’il possède deux allèles différents.2. Dominance et récessivité.

Lorsque les deux allèles s’expriment dans le phénotype, ils sont codominants.
Lorsque le phénotype A d’un individu hétérozygote traduit la présence d’un seul des allèles (l’allèle A), cet allèle est dit dominant. L’autre allèle (l’allèle a) est dit récessif.

C - Homozygote ou hétérozygote ? (20 p79).

1. Des génotypes, un phénotype.

Les génotypes(A/A) et (A/a) conduisent au même phénotype [A].
Pour une espèce diploïde, un même phénotype peut donc résulter de génotypes différents : (A/?) [A].
Pour une espèce haploïde, le phénotype correspond au génotype : (A) [A].



2. Le croisement test (ou test-cross).

Pour déterminer son génotype, on croise un individu de phénotype dominant homozygote (A/A) ou hétérozygote (A/a) avecun individu homozygote récessif (a/a) appelé double récessif.

Au bout de la première génération appelée F1, on obtient les phénotypes suivant :
* 100% dominant si l’individu est de phénotype dominant est homozygote.
* 50% dominant, 50% récessif si l’individu est de phénotype dominant est hétérozygote.

Dominant homozygote
Double récessif A A
a (A/a), [A] (A/a), [A]
a (A/a), [A] (A/a),[A]
Dominant hétérozygote
Double récessif A a
a (A/a), [A] (a/a), [a]
a (A/a), [A] (a/a), [a]

100% de (A/a)  100% [A]. 50% de (A/a)  50% [A] ET 50% de (a/a)  50% [a].

II - La méiose assure le brassage génétique de l’information parentale. (TP5 et TP6).

A - Le devenir des allèles.

1. Chez une espèce haploïde. (9 p71).

Chez Sordaria, les produits de la méiose(phénotype) sont le reflet du devenir des allèles (génotype). La disposition des spores de type 4/4 s’explique par la séparation des allèles des chromosomes homologues en anaphase 1. Les types 2/2/2/2 ou 2/4/2 suggèrent des échanges entre les chromosomes homologues d’une même paire.

2. chez une espèce diploïde. (p70).

Chez le criquet, l’observation de figures de méiose en prophase 1 confirme...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Reproduction sexuée et unicité des individus
  • Reproduction sexuée et brassage génétique
  • Brassage génétique au cours de la reproduction sexuée
  • La reproduction sexuée
  • Reproduction sexuée
  • la reproduction sexué des humains
  • La maitrise de la reproduction sexuée
  • Reproduction sexuée des crevettes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !