La sculpture commemorative dans l’espace public au xxème siecle

Pages: 17 (4104 mots) Publié le: 16 décembre 2011
LA SCULPTURE COMMEMORATIVE DANS L’ESPACE PUBLIC AU XXème SIECLE

Définition de «  commémoratif »:
Qui rappelle le souvenir d’une personne, d’un évènement]

Vaste question qui va de la tradition de la statuaire à la diversité des réalisations tridimensionnelles de la fin du siècle ; c’est un type de production artistique qui marque fortement le territoire et s’adresse à un très largepublic.
Il faut aussi prendre en compte les origines de la commande , le rôle des institutions et des acteurs concernés, s’interroger sur la nature des commémorations et la diversité des réponses plastiques et leur réception dans l’histoire.

I Commémorer, fêter, célébrer

La sculpture commémorative, art de l’espace, induit un rapport spécifique au temps, en raison de la longue durée promiseaux matériaux en lesquels elle s’incarne, et de sa vocation monumentale à s’insérer dans les lieux marqués d’histoire.
Elle est rattachée au passé puisqu’elle est liée à une personne ou un évènement du passé et elle fait partie du présent par la célébration ou la fête qui rompent avec le rythme quotidien des jours ordinaires. Il en est ainsi depuis l’antiquité. Cette fonction commémorative futsouvent asservie à la propagande politique. Au temps de la royauté la statue équestre du roi au centre de la cité magnifiait ses victoires militaires souvent figurées dans les bas-reliefs du socle ou dans les inscriptions gravées. Ainsi elle contribuait au rayonnement du pouvoir absolu.
Le XIXème fut le siècle de la statuomanie, multipliant les hommages aux grands hommes ou à des évènementsfondateurs, comme la guerre de 1870.

A- La crise de la commémoration académique

Le scandale du Balzac :
Statue commandée par la Société des gens de Lettres à RODIN en 1891 : le modèle en plâtre présenté au Salon de 1898 fait scandale pour son parti-pris esthétique. RODIN avait voulu inventer une création sculpturale autonome. Elle est refusée et le commanditaire choisi un sculpteur plusacadémique, FALGUIERE, qui proposa Balzac assis en train de méditer. Inaugurée en 1902, elle est maintenant oubliée…

Monumentalité éphémère :
Désireux d’ironiser sur la prétention humaine à s’imposer par des créations emphatiques et grandiloquantes , CHRISTO et JEANNE-CLAUDE font des empaquetages éphémères une des lignes de force de leur invention esthétique. En 1970 à Milan, les monuments àLéonard de Vinci et à Victor-Emmanuel (1er roi de l’Italie unifiée) redonne une valeur marquante à la sculpture publique dans l’imaginaire contemporain.

c)Autre exemple avec « Sculpture contre-sculpture ou le Touroscope » de BUREN àRotterdam en 1988 ; Il dessille nos regards sur la pluralité des formes. Il en déconstruit
l’espace de perception et le ravive, par de nouveaux cheminementsautour d’une statue. Il engage différemment notre corps, notre perception de l’espace et d’une histoire, c’est-à-dire notre manière d’être au monde. Il construit une structure métallique sur une sculpture (sorte d’obélisque surmontée d’un ange protégeant la ville) entourant l’œuvre et s’y superposant :
-transparence : la structure n’oblitére pas l’œuvre
-l’installation permet de s’approcher au plusprès (avant , l’œuvre était forcément vue du sol , donc à une certaine distance)
-par le cheminement autour, il y a réelle prise de conscience de la mesure de l’œuvre
-la statue de l’ange est enfin vue
-on découvre ce qui l’entoure
-c’est un lieu à voir et pour voir
-une fois dessus la structure s’efface et permet de voir autrement, autre chose et autre part.


B- Des formes sans cesserenouvelées

Depuis les années 70, objet de luttes et de contestations, de réinventions multiples et contradictoires, la sculpture commémorative ne cesse d’être porteuse d’une mémoire vive qui façonne l’identité nationale de chacun et confère aux sites urbains leur densité spécifique.
Cette création tridimensionnelle marque fortement l’espace public , elle nous fait prendre conscience et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Espace mouvement et son dans la sculpture de la seconde moitie du xxeme siecle
  • Espace, mouvement et son dans la sculpture de la seconde moitie du xxeme siecle
  • Espace, mouvement et son dans la sculpture de la seconde moitié du xxème siècle.
  • Influence des arts primitifs sur la sculpture du xxème siècle
  • L'espace public
  • L'espace public
  • le xxeme siecle
  • L'espace public

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !