La vision de la femme au XVIII ème siècle

Pages: 5 (1046 mots) Publié le: 12 janvier 2014
La vision de la femme au XVIII ème siècle
Introduction :
Malgré leur volonté de lutter contre l'obscurantisme (Un obscurantiste prône et défend une attitude de négation du savoir), les philosophes des lumières restent étroits d'esprit quant à la condition de la femme et son accès à l'éducation. Dite inégale physiquement, elle serait également inégale intellectuellement. Les avis restentcependant partagés. Certains pensent que les femmes ont droit à l’éducation et qu’il n’y a pas de différences entre les deux sexes. D’autres restent sur des idées conservatrices : la femme est inférieure à l’homme et ne doit pas être instruite.
Nous étudierons l'éducation des femmes durant le 18ème siècle, leur place au sein de la société et enfin leur envie d'émancipation.
Nous évoquerons lelibertinage, et la révolution.
Problématique :
Comment la figure féminine est-elle alors perçue pendant le siècle des Lumières ?
L’éducation des femmes au 17ème siècle :
Au 18ème siècle les femmes étaient moins instruites que les hommes, il y avait moins d’écoles de charité pour les filles que pour les garçons. A l’école, les filles étaient dispensées de calcul, de lecture et d’écriture. Elles yallaient pour apprendre la religion catholique et connaître la bible de manière à pouvoir la relire à leurs enfants. Elles apprenaient surtout les tâches ménagères et des activités comme la couture ou la broderie. Les jeunes filles pauvres, seules ou sans protection se réfugiaient au couvent, c’étaient donc les religieuses qui les éduquaient. L’éducation scolaire étant négligée par conséquent 86% desfemmes du 18ème sont donc illettrées.
L'accent est mis sur l'infériorité intellectuelle et physiologique de la femme. Diderot, dans son essai de 1772 sur les femmes, écrit sur cette infériorité physiologique. Les femmes ne sont pas considérées comme de vrais individus pour les hommes de 1789. Elles doivent se contenter d’une activité domestique, extérieure à la société civile, et sontdonc considérées comme des mères ou ménagères, loin des fonctions sociales que certaines désirent. Cette identification de la femme à la communauté familiale dépouille la femme de son individualité.

La place des femmes dans la société.
Dès leur naissance, les filles étaient sous l’influence de leur père, puis ensuite sous celle de leur mari, elles étaient toujours dépendantes des hommes. Ausein de leur foyer elles devaient servir leur mari et être des épouses modèles. Elles n’avaient aucun droit politique, elles n’avaient pas non plus celui de travailler parce qu’elles devaient garder toute leur attention pour les taches féminines et domestiques.
Au XVIIIème siècle, de nombreux salons sont développés afin d’exposer les connaissances des différents savants, artistes et auteurs. Cessalons sont caractérisés par la mixité intellectuelle qu’on y trouve, le language doit être poli, clair et agréable, les participants se doivent de tenir une conversation. Certaines femmes s’y rendent afin de satisfaire leur soif de savoir et s’entretiennent avec les hommes sur leur vision du monde. La question rentre alors au cœur des débats, faut-il donner une éducation aux femmes ou non, puisquecelles-ci sont montrées à travers des activités intellectuelles ?
Au niveau du tiers-état, les femmes ne recevaient pas beaucoup d’estimes ! La plus grande partie avait un rôle maternel. Aucune ne travaillaient si ce n’est que dans les champs au côté de leurs maris. Pour bien comprendre leur place nous pouvons lire la Pétitions du Tiers-état, publiée dans L’école des femmes de Molière.Pétition des femmes du Tiers État
« Les femmes du Tiers État naissent presque toutes sans fortune ; leur éducation est très négligée ou très vicieuse ; elle consiste à les envoyer à l'école, chez un Maître qui, lui-même, ne sait pas le premier mot de la langue qu'il enseigne ; elles continuent d'y aller jusqu'à ce qu'elles sachent lire l'Office de la Messe en français, et les Vêpres en latin. Les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le théatre au XVIII ème siècle
  • Xviii ème siècle
  • Le xviii eme siecle
  • L'EUROPE AU XVIII EME SIECLE
  • Le theatre au xviii eme siecle
  • Le théatre du xviii ème siècle
  • Le xviii ème siécle en français
  • Civilisation du xviii ème siècle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !