LA6 Micromegas VII

602 mots 3 pages
LA6 Micromégas, Voltaire, 1752

Chapitre VII, “Conversion avec les hommes (…)de si étonnants contrastes.”

Introduction:

Micromégas a été écrit par Voltaire, de son vrai nom, François-Marie Arouet, célèbre écrivain et philosophe du XVIIème, en 1752.
Le conte décrit la visite de la Terre par un être venu d'une planète de l'étoile Sirius, nommé Micromégas, et de son compagnon, le secrétaire de l'Académie de Saturne. Il souligne la notion philosophique de relativité et contient une critique de la religion.
L’extrait que nous allons étudié est situé au début du dernier chapitre. Le Sirien, en dépit de la disproportion des tailles, est parvenu , à l'aide d'un diamant comme loupe et d'une rognure d'ongle comme cornet acoustique, à entrer en contact avec les terriens. Ces « mites » et « petits atomes » étant capable de parler et de calculer, il converse avec eux.
Lecture du texte
Nous allons maintenat voir par qu’elle moyen Voltaire critique les humains. Pour cela, en première partie, nous verrons les prétentions humaines, puis dans une deuxième partie, nous verrons la conception du savoir et de la sagesse de Voltaire.

I) Les prétentions humaines

Quand Micromégas commence sa discuton avec les philosophes, pour lui, les humains et leur monde sont parfait. Il utilise un vocabulaire positif pour les Hommes « intelligent” “joies pures” “aimer” “véritables vie” “vrai bonheur”.
Ce vocabulaire positif vient de l'opposition entre matière et esprit : « peu » et « tout », « atomes » et « intelligents »sont des oxymores.
Mais après ses premières impressions, Micromégas se fait reprendre par un philosophes qui lui révèle la réalité: tout est négatif sur Terre.
Le philisophes utilise « tous » pour montrer l’étendu du problème et le vocabulaire de la guerre “massacrer” “horrible” “querelle” “s'égorgent” “se font égorger” et il chiffres le nombres de morts.
De plus, le philosophe utilise des métaphores animales qui décrivent l'Homme de façon négative “animaux” “chétifs

en relation