Lai d'un chevalier

Pages: 10 (2457 mots) Publié le: 14 novembre 2012
Chapitre 1

e suis très impressionné par cette incroyable aventure, noble chevalier. Maintenant, c’est à mon tour : je vais vous raconter mon aventure, qui a commencé en Normandie et qui s’est conclu à Camaalot, au Pays de Galles. De la loyauté, de la tristesse et de l’action constituent cette histoire, et j’espère qu’elle vous plaira. Merci de m’avoir donné la parole, monseigneur.

C’étaitil y a une trentaine d’années, je m’en souviens comme si c’était hier. J’étais encore un jeune demoiseau, j’avais quelque vingtaine d’années. Mes parents m’avaient jamais donné de nom, je ne savais pas pourquoi. Je vivais dans une petite forteresse en Basse Normandie. Mon père, seigneur du château était un homme cruel, à l’éducation stricte. Mes parents voulaient que je devienne un hommecourtois ; alors, dès mon plus jeune âge, ils m’apprirent les règles de la cour. Si je les désobéissais, ils me punissaient sévèrement.

Comme j’étais écuyer, avec mes amis nous nous entrainions tous les matins, jusqu'à l’heure de none. L’escrime, la natation, l’équitation et le tir à l’arc faisaient parti de nos activités habituelles. Ensuite, nous déjeunions. Mes amis avaient toute l’après-midi libremais, moi, je devais contrôler les fiefs, car mon père me l’ordonnait ainsi. Je terminais à l’heure des vêpres, quand le soleil se couche, puis je rejoignais mon père qui m’enseignait lecture et écriture jusqu’à l’heure du diner ; puis, j’allais me coucher. Comme vous pouvez le voir, je n’avais guère de divertissements.

Un jour, par curiosité, j’ouvris le tiroir que mon père m’avait toujoursinterdit d’ouvrir. Il n’y avait que des manuscrits mais, au fond, je découvris une enveloppe forte intrigante…

Chapitre 2

ncroyable ! Je n’en croyais pas mes yeux !! J’ai été abandonné par ma propre famille près de ce château et, un jour, un homme, supposément mon père, m’a pris dans ses bras et m’a amené dans sa forteresse. Depuis, il m’avait hébergé, nourri, éduqué… il m’avait aussibeaucoup puni. Et il ne m’avait jamais dit qu’il n’était pas mon vrai père, et ça, je ne lui pardonnerai jamais. C’est la pire chose qu’on puisse faire a son fils ; enfin, non, il y a pire : c’est d’abandonner son fils, mais ça, peut-être qu’il n’avait plus de blé pour me nourrir, il a peut-être fait ça pour mon bien.

A vingt ans, je pris la décision d’entreprendre l’aventure la plus incroyable dema vie pour retrouver mon vrai père. Je préparai une sacoche avec le plus de nourriture et de vêtements que je pouvais, et j’y ai rangé la lettre comme preuve, pour que mon père sache que j’étais réellement son fils. De toute façon je n’avais rien à perdre, je préférais m’enfuir que de rester jusqu’à la fin de ma vie dans ce château où la seule chose que je faisais c’était de travailler.

Quandmes parents furent couchés, je pris l’armure de mon père, son épée, son bouclier et je dis adieu à cette maison qui m’avait offert un toit durant toute mon enfance. Je laissai une lettre à ma famille disant que j’étais parti retrouver mon père. Je me souviens que il faisait tellement froid dehors, que je me demandais si c’était une bonne idée que je fasse tout ce voyage et que je pouvais restertranquillement chez moi.

Avec du courage, je pris mon cheval adoré, Pile- poil, et je parcourrai la distance qu’il y avait pour rejoindre la citadelle la plus proche : la fameuse ville de Reims.

Chapitre 3

ne fois sur place, dans cette ville magnifique, j’ai demandé aux personnes s’ils reconnaissaient le nom de mon vrai père. Mais le nom ne dit rien à personne. J’ai commençait à désespérermais, un jour, par chance, alors que je demandais à un Anglais, il m’a répondu que c’était l’actuel Roi de Caamalot. Comment est-ce possible qu’un mendiant, qui a dû abandonner son enfant, se retrouve roi d’une ville très prestigieuse en Angleterre ? Je ne pouvais pas le croire !

L’Anglais était en fait récemment arrivé de Londres et j’ai décidé de lui faire confiance. Je partis à cheval en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'enfance d'un chevalier
  • Vie et mort d'un chevalier
  • Le lai du chevrefeuille
  • Chevaliers
  • Chevalier
  • Le lai du laostic
  • chevalier
  • Les chevaliers

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !