Lamartine

1659 mots 7 pages
ALPHONSE DE LAMARTINE
|Le XIXe siècle |- diversité de courants littéraires qui se succèdent/parfois coexistent : romantisme, réalisme, naturalisme, parnasse, symbolisme; |
| |-chronologiquement, inauguré par le romantisme ; |
|Le romantisme |-traits essentiels : |- l’attention accordée aux forces de l’affectivité, du désir, de la passion, |
| | |-la sensibilité préférée aux certitudes de la raison et de la science, |
| | |-la confusion du rêve et de la réalité ; |
| | |-l’exaltation du moi, |
| | |-la communion avec la nature et le cosmos, |
| | |-l’expérience du mal de vivre, de la nostalgie, de la mélancolie, |
| | |-les thèmes du génie et du sublime ; |
| |=essentiellement « le temps de la poésie » - Gaétan Picon ; |
| |=l’époque de poètes flamboyants, tel: Lamartine,Hugo,Vigny,Musset,Nerval,Gautier. |

Lamartine a réinventé la poésie, par une formidable opération de réduction : du langage poétique à la poésie lyrique, et du lyrisme au domaine le plus intime du moi. Dans un genre tout

en relation

  • lamartine
    742 mots | 3 pages
  • Lamartine
    422 mots | 2 pages
  • Lamartine
    635 mots | 3 pages
  • Lamartine
    336 mots | 2 pages
  • Lamartine
    2274 mots | 10 pages
  • Lamartine
    1361 mots | 6 pages
  • Lamartine
    1209 mots | 5 pages
  • Lamartine
    787 mots | 4 pages
  • Lamartine
    379 mots | 2 pages
  • LAMARTINE
    4950 mots | 20 pages