Langages poétiques

Pages: 8 (1788 mots) Publié le: 30 août 2011
Langages poétiques

1. ORIGINES DU MOT « POESIE », essai de définition du genre et modes généraux : Voir document : « Notions élémentaires d’esthétique des genres »

Il n’existe certes pas de définition exhaustive. de la poésie. Chaque poète a la sienne et il s’agit plus de les confronter que de tenter une impossible synthèse (ce qui ne nous empêchera pas cependant d’en rechercher les axesessentiels). Pour aiguiser votre réflexion, analysez donc les deux propositions suivantes (selon la méthode recommandée dans Organibac 1 p. 222-230) apparemment fort différentes.

Aux questions que lui posaient les élèves d’un Collège, un poète contemporain répondit :

« Qu’est-ce que la poésie ? Une manière d’être, d’ouvrir les yeux et un travail sur les mots. » Le dictionnaire Robert définitainsi la poésie : « Art du langage généralement associé à la versification, visant à exprimer quelque chose au moyen de combinaisons verbales où le rythme, l’harmonie et l’image ont autant et parfois plus d’importance que le contenu intelligible lui-même. »

2. LANGAGES POETIQUES : LES MULTIPLES VOIES DE LA POESIE

La poésie est l’art d’utiliser le langage à d’autres fins que la communicationimmédiate. Il convient cependant de préciser que, par-delà cette réalité, l’histoire du langage poétique s’articule en trois conceptions essentielles :

• Le langage poétique comme ornement de l’idée.

• Le langage poétique comme instrument de connaissance.

• Autonomie du langage poétique (le langage poétique siège de la révélation). Il faut toutefois préciser que ces troisconceptions ne correspondent pas à une chronologie stricte de l’histoire littéraire et qu’à certains moments, elles se manifestent simultanément.

2.1 LE LANGAGE COMME ORNEMENT DU DISCOURS

La poésie a longtemps gardé de ses origines orales le caractère d’un art qui demande à la forme d’être un auxiliaire de la mémoire du récitant. Le langage poétique est ainsi rhétorique, c’est à dire art de biendire. Cela explique l’existence de règles précises de prosodie (ensemble des règles relatives à la métrique, c’est-à-dire à la science qui étudie les éléments dont sont formés les vers) et plus généralement de versification, avec notamment la naissance de genres à forme fixe (ballade, rondeau, lai, sonnet, etc.) Cependant, si jusqu’au 19 ème siècle inclus tous les poètes obéissent aux règlesprosodiques, les uns le font en essayent de préserver leur génie propre, les autres trouvent dans la contrainte du respect scrupuleux de la rhétorique poétique le fondement de leur esthétique.

• Une esthétique de l’originalité

On note dans l’histoire de la poésie une volonté périodique de régénérer l’inspiration en ouvrant des domaines nouveaux.

C’est ainsi qu’à la Renaissance (16 èmesiècle), le groupe de La Pléiade [1], en même temps qu’il combat pour la réhabilitation du français, prône la recherche permanente de la variété et de la souplesse, sans pour autant remettre en question les règles prosodiques conventionnelles. Il soutient que l’imitation des anciens (grecs et latins) n’exclut pas l’originalité (exemple de la Fontaine, au 17 ème siècle : variété du type de vers àl’intérieur du même poème, vivacité, mélange de tons, etc.)

• Une esthétique de la contrainte

On peut remarquer qu’à chaque époque où les partisans de l’originalité ont marqué de leur empreinte la production poétique, correspond une époque où triomphent plutôt les tenants d’une esthétique de la contrainte. La prosodie sera, plus exigeante à ces moments de respect scrupuleux de la rhétoriquepoétique.

Le travail sur la langue sera également conçu, chez les Parnassiens [2] notamment, comme la quête du mot juste, exactement adéquat au projet du poète.

Le langage poétique se consacre à l’unique tâche de décrire ou de raconter. Le poète recherchera aussi l’impersonnalité et la perfection formelle, en un mot, « l’art pour l’art ».

2.2 LE LANGAGE POETIQUE COMME INSTRUMENT DE...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation sur le langage poétique
  • dissertation: le langage poétique selon mallarméé
  • Possibilité et impossibilité de la traduction des métaphores comme particularité du langage poétique
  • Le langage
  • Langage c
  • le langage
  • Le langage
  • Le langage

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !