Langages poétiques

1788 mots 8 pages
Langages poétiques

1. ORIGINES DU MOT « POESIE », essai de définition du genre et modes généraux : Voir document : « Notions élémentaires d’esthétique des genres »

Il n’existe certes pas de définition exhaustive. de la poésie. Chaque poète a la sienne et il s’agit plus de les confronter que de tenter une impossible synthèse (ce qui ne nous empêchera pas cependant d’en rechercher les axes essentiels). Pour aiguiser votre réflexion, analysez donc les deux propositions suivantes (selon la méthode recommandée dans Organibac 1 p. 222-230) apparemment fort différentes.

Aux questions que lui posaient les élèves d’un Collège, un poète contemporain répondit :

« Qu’est-ce que la poésie ? Une manière d’être, d’ouvrir les yeux et un travail sur les mots. » Le dictionnaire Robert définit ainsi la poésie : « Art du langage généralement associé à la versification, visant à exprimer quelque chose au moyen de combinaisons verbales où le rythme, l’harmonie et l’image ont autant et parfois plus d’importance que le contenu intelligible lui-même. »

2. LANGAGES POETIQUES : LES MULTIPLES VOIES DE LA POESIE

La poésie est l’art d’utiliser le langage à d’autres fins que la communication immédiate. Il convient cependant de préciser que, par-delà cette réalité, l’histoire du langage poétique s’articule en trois conceptions essentielles :

• Le langage poétique comme ornement de l’idée.

• Le langage poétique comme instrument de connaissance.

• Autonomie du langage poétique (le langage poétique siège de la révélation). Il faut toutefois préciser que ces trois conceptions ne correspondent pas à une chronologie stricte de l’histoire littéraire et qu’à certains moments, elles se manifestent simultanément.

2.1 LE LANGAGE COMME ORNEMENT DU DISCOURS

La poésie a longtemps gardé de ses origines orales le caractère d’un art qui demande à la forme d’être un auxiliaire de la mémoire du récitant. Le langage poétique est ainsi rhétorique, c’est à dire art de bien

en relation

  • Langage poetique
    262 mots | 2 pages
  • Dissertation sur le langage poétique
    1028 mots | 5 pages
  • dissertation: le langage poétique selon mallarméé
    2076 mots | 9 pages
  • Possibilité et impossibilité de la traduction des métaphores comme particularité du langage poétique
    3149 mots | 13 pages
  • Y a-t-il une écriture poétique?
    1014 mots | 5 pages
  • la poesie doit-elle embelir le monde reel ?
    2500 mots | 10 pages
  • Poésie
    2370 mots | 10 pages
  • La poésie
    8384 mots | 34 pages
  • La poésie
    4373 mots | 18 pages
  • Les fleurs du mal
    5556 mots | 23 pages